La protestation des médecins contre la loi Santé : un mouvement légitime selon les Français

  • info
  • photos
Chargement en cours
Une forme stable des Français sur les 2 premiers mois de l'année
.
1/10
Une forme stable des Français sur les 2 premiers mois de l'année
© ©BVA

Le constat concernant les différents indicateurs de l'état de santé des Français est très similaire à celui du mois de janvier. 79% se sentent en bonne forme ce mois-ci, ils étaient 78% en janvier. Par ailleurs, 30% des Français déclarent avoir eu au moins un problème de santé et plus encore les femmes (34%) et les jeunes (39% des 25-34 ans). Si elle varie peu depuis un mois, cette proportion est néanmoins en hausse constante depuis décembre (24%, +6pts). Une hausse de 3 points est également à noter auprès des actifs ayant eu au moins un jour d'arrêt de travail au cours du mois dernier (12%). Là aussi, les problèmes de santé semblent plus répandus chez les femmes (14%) et les 25-34 ans (17%).

Un arbitrage entre visite chez un médecin généraliste et automédication

Si les Français ont eu des réflexes identiques aux mois précédents en cas de maladies ou de blessures, le recours à un professionnel s'est renforcé. En effet, comme observé lors de toutes nos mesures, les Français malades se tournent d'abord vers leur médecin traitant ou un médecin généraliste mais cela concerne 55% d'entre eux ce mois-ci contre 47% le mois dernier (+8pts). Ce résultat explique en partie la légère hausse du nombre d'arrêts de travail ce mois-ci (12% contre 9% en janvier). Parallèlement, l'automédication est moins répandue : 16% des Français y ont eu recours contre 20% le mois dernier (-4pts). L'ensemble des mesures réalisées jusqu'à aujourd'hui montre le même phénomène : systématiquement, le recours au généraliste augmente lorsque l'automédication diminue et inversement. Les autres comportements face aux maux sont plus marginaux et concernent toujours moins d'un Français sur 10, sans évolution significative (à l'exception d'une légère baisse de la consultation de médecins spécialistes).

Le montant dépensé en frais de santé reste relativement stable

Malgré une stabilité du nombre de cas déclarés de maladies, les Français sont moins nombreux à avoir eu à faire face à des frais de santé (consultations ou médicaments). 63% des Français ont eu des frais liés à leur santé ce mois-ci (contre 67% en janvier), soit un retour au niveau mesuré au début de l'hiver. Parallèlement, ces dépenses sont plutôt stables en valeur puisque le budget de santé des Français a représenté en moyenne 69,4€ ce mois-ci soit environ 2€ de moins qu'en janvier (71,7€). Deux effets se compensent ici et expliquent la relative stabilité de cette moyenne : les Français malades ont davantage consulté un médecin généraliste mais cette hausse est équilibrée par le fait que davantage de Français n'ont eu aucun frais de santé ce mois-ci. Avec une stabilité presque parfaite, le poids des dépenses de santé dans le budget mensuel est jugé acceptable pour 72% des Français et seuls 3% le trouvent insupportable. Ces résultats sont quasiment identiques chaque mois depuis septembre 2014. Malgré tout, 40% des Français ont dû régler au moins une partie de leurs dépenses de santé eux-mêmes sans qu'elles soient remboursées ni par l'Assurance maladie, ni par leur mutuelle. Là encore, l'ordre de grandeur de cette mesure est inchangé depuis octobre. En revanche, seuls 27% des Français ne sont pas satisfaits du montant de leurs remboursements de santé (71% en sont satisfaits). Ce faible taux d'insatisfaction est toutefois à relativiser puisqu'auprès de ceux qui ont dû régler eux-mêmes une partie de leurs dépenses, il s'élève à 38%.

La protestation des médecins contre la loi Santé : un mouvement légitime selon les Français

Dans ce pays où le droit de grève est sacré, les médecins français ne sont pas oubliés. Quelle que soit leur adhésion au projet de loi Santé, 75% de la population estime que les médecins ont droit de faire grève s'ils sont opposés à ce projet de loi même si leur baisse d'activité provoque des perturbations au sein du système de soins. Les plus attachés à ce droit sont les plus jeunes (80% y sont favorables) et les femmes (78%).

Méthodologie

Enquête réalisée par l'Institut BVA les 19 et 20 février 2015 auprès d'un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet. 1 076 personnes âgées de 18 ans et plus ont répondu à l'enquête. La représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas, appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l'interviewé et du chef de famille après stratification par région et catégorie d'agglomération.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - La protestation des médecins contre la loi Santé : un mouvement légitime selon les Français
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]