Les Français et la vaccination

  • info
  • photos
Chargement en cours
Opinion sur la vaccination
.
1/8
Opinion sur la vaccination
© ©Odoxa

Odoxa réalise tous les mois pour MNH, le « Carnet de santé des Français », en partenariat avec France Inter et le Figaro.

La vaccination

Le mois dernier, en mai, seulement 17% des Français a été affecté par un problème de santé. C'est autant qu'en avril (mesure de mai), et nettement moins ces deux derniers mois que les très hauts niveaux d'affections constatés lors des trois derniers mois d'hiver : 30% en janvier (mesure de février), 27% en février (mesuré en mars) et 29% en mars (mesuré en avril). Soit, plus d'une dizaine de points de moins sur ces deux derniers mois que lors des trois mois précédents.

Saison des allergies oblige, la nature des affections dont ont souffert nos concitoyens diffère très largement ce mois-ci de celles des mois précédents : les allergies ont explosé en mai avec 23% de citations les concernant contre 16% le mois dernier (et 14% le mois précédent) ... et avec une première place aux rhumes et rhinites qu'elles peuvent avoir souvent provoquées, avec 32% de citations, contre seulement 18% le mois dernier.

En revanche, l'attitude face à la maladie reste structurellement la même quel que soit le taux d'affection et quelle que soit la nature de celle-ci. Mois après mois, un Français sur cinq ne se soigne pas en se tournant vers des professionnels de santé, soit qu'il préfère l'automédication (11%), soit qu'il préfère « attendre que ça passe » (9%).

Mois après mois aussi près des deux-tiers des Français (65% ce mois-ci comme le mois dernier) va voir un médecin généraliste (51%) ou spécialiste (14%) pour se soigner. Le reste de la population se tourne vers les urgences (4%) les pharmaciens (4%), SOS médecins (1%) ou encore leurs proches (2%).

Cette baisse durable du taux de Français affectés par une maladie ces deux derniers mois a tout de même une légère conséquence sur la part moyenne des dépenses de santé que les Français se souviennent avoir avancé/payé le mois dernier. Elle s'établit à 79€ contre 84€ durant les mois d'hiver (et encore le mois dernier). L'écart peut paraître faible au regard de la chute impressionnante du nombre de malades. Mais cela s'explique : le poids moyen des dépenses de santé est, comme toujours, largement tiré/porté par les 10% à 20% de Français dépensant le plus. Ce sont les 19% de Français ayant dépensé plus de 100€ et, plus particulièrement, parmi eux, les 8% ayant dépensé plus de 200 €.

Question d'actualité

La polémique lancée par le Professeur Joyeux sur la vaccination avec sa pétition réunissant déjà des centaines de milliers de signatures, ne prend pas du tout dans l'opinion ! Les Français sont très attachés à la vaccination et font confiance aux autorités et aux médecins dans ce domaine. En revanche, contrairement à la Ministre de la Santé ils estiment que Joyeux est légitime à prendre la parole pour critiquer la vaccination s'il pense que c'est juste.

OUI franc et massif à la vaccination

71% des Français estiment que les bénéfices de la vaccination sont supérieurs aux risques encourus contre seulement 27% qui pensent, à l'inverse, que les risques sont supérieurs aux bénéfices. Dans le détail, les Français sont plus de 8 sur 10 à estimer que les vaccins sont utiles (87%) et efficaces (81%). Les deux-tiers d'entre eux récusent inversement l'idée selon laquelle ils seraient dangereux (65% ne sont pas d'accord) et qu'ils seraient en pénurie (68%), deux idées que défend Joyeux, la première suscitant plus de polémiques que la seconde.

Cohérents avec leur posture « macro » pro-vaccin en termes d'image, les Français ont aussi à titre personnel une attitude emprunte de confiance à l'égard des vaccins : lorsqu'on leur prescrit un vaccin, 60% des Français se font vacciner sans se poser de questions, faisant totalement confiance à leur médecin la leur ayant prescrite, 29% se renseignent auprès d'une autre source que leur médecins avant de se faire vacciner, et, seulement un Français sur dix (10%), refuse par principe de se faire vacciner.

Pour autant, les Français estiment que Joyeux a le droit de s'exprimer

Bref, la polémique lancée par le Professeur Joyeux sur la vaccination avec sa pétition réunissant déjà des centaines de milliers de signatures, ne prend pas du tout dans l'opinion. Est-ce à dire que les Français délégitiment par principe sa position ? Non. Contrairement à la Ministre de la Santé ils estiment que Joyeux est légitime à prendre la parole pour critiquer la vaccination s'il pense que c'est juste. 66% des Français disent ainsi qu'il est « tout à fait normal qu'un médecin comme le professeur Joyeux prenne position publiquement sur des sujets comme la vaccination » et seulement 32% de nos concitoyens estiment avec la Ministre « qu'il n'est pas normal qu'un cancérologue qui n'a pas d'expertise sur les vaccins profite de son titre de professeur pour faire peur à la population ».

Bref, il a le droit de s'exprimer ... même si on ne le croit pas.

Gaël Sliman, Président d'Odoxa

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Les Français et la vaccination
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]