Soleil et santé : bienfaits et précautions à prendre

  • info
  • photos
Chargement en cours
C'est dans l'enfance que le capital solaire est le plus vulnérable, car le système de défense contre les agressions des UV n'est pas achevé.
Les bons gestes : la crème solaire
1/6
C'est dans l'enfance que le capital solaire est le plus vulnérable, car le système de défense contre les agressions des UV n'est pas achevé.
©

Dès que le soleil ose un rayon, terrasses, pelouses, plages s'emplissent instantanément. Naturellement, chacun sait qu'il est indispensable à notre vie. Dès qu'il apparaît, les pensées noires s'envolent et l'humeur s'améliore. Le phénomène est connu. La lumière visible qui figure dans sa gamme de rayonnements, conditionne nos rythmes biologiques. Elle pénètre par la rétine, parvient au cerveau via le nerf optique avec, pour effet, d'augmenter la production de la mélatonine, dite l'hormone du sommeil, laquelle intervient dans la synchronisation des rythmes de l'organisme. La variation du taux de mélatonine dans une même journée permet d'être actif le jour et de bien dormir la nuit. On sait aussi depuis peu, que les effets de cette lumière passent aussi par la peau. Avec des effets immédiats sur le moral comme sur la santé, comme si une simple exposition rechargeait nos batteries.

Ce n'est pas la seule vertu du soleil. Au-delà de la lumière, les rayons ultraviolets participent à la consolidation de notre structure osseuse, ce que l'on sait depuis longtemps. Sans lui, nos os seraient incapables de fixer le calcium, car ce sont les rayons UV qui permettent la synthèse de la vitamine D, indispensable à cette fixation. Un rôle essentiel dans la protection contre le rachitisme et l'ostéoporose. Ces mêmes rayons sont recommandés (à petites doses) par les dermatologues contre des maladies de peau, tels le psoriasis et le vitiligo.

Bon avec modération

Ce que les chercheurs ont découvert plus récemment, ce sont les bienfaits du soleil sur des pathologies plus inattendues. À commencer par certains cancers, comme le cancer du côlon, du sein, de la prostate et les lymphomes non-hodgkiniens. En janvier dernier, une étude britannique affirme qu'une exposition de l'équivalent de 30 minutes aux rayons solaires est bonne pour le cœur. Elle pourrait contribuer à réduire les maladies cardiovasculaires en diminuant la pression artérielle. L'action des rayons UVA augmenterait les niveaux de monoxyde d'azote présents dans la peau, favorisant ainsi une dilatation des vaisseaux sanguins, avec un effet bénéfique sur les maladies cardiovasculaires. Des résultats qui s'avèrent cohérents avec d'autres études constatant une diminution de la pression artérielle dans les pays ensoleillés ou en période estivale.

Un capital à préserver

Mais gare à ne pas s'y brûler, car sous le soleil tous les coups ne sont pas permis. Il y a des risques immédiats: insolations, coups de soleil, photosensibilisation de la peau sous l'action de médicaments ou de crèmes, et les risques à plus long terme: vieillissement cutanée, grains, une lésion cutanée qui affecte une personne sur cinq après 60 ans. Sans oublier les dégâts sur les yeux, les UV s'y engouffrent provoquant de sérieux dommages, ni bien sûr, les cancers de la peau.

Ces rayonnements que le soleil nous envoie

Le soleil émet toute une gamme de rayonnements : rayons cosmiques (particules animées d'une vitesse et d'une énergie extrêmement élevées), rayons ultraviolets, ondes radio... Trois gammes de longueur d'onde nous concernent particulièrement: les infrarouges, invisibles mais que l'on perçoit par un échauffement de notre corps ; la lumière visible, qui règle nos cycles hormonaux mais nous éblouit et participe à la survenue de la dégénérescence liée à l'âge (DMLA) et les UV (UVA, UVB, UVC), imperceptibles, responsables des coups de soleil, du vieillissement cutané, d'ophtalmie et de cataracte et dont on connaît l'effet cancérigène. L'énergie du rayonnement solaire est d'autant plus forte que la longueur d'onde est courte. Les rayons de longueur d'ondes très courtes (les rayons UVC, rayons X, gamma) sont heureusement stoppés par les couches supérieures de l'atmosphère.

UV : attention aux pièges des nuages

Les différents types de nuages ne filtrent pas les rayons du soleil de la même manière. Leur rôle de protection et le sentiment de sécurité qu'ils peuvent créer sont, en réalité, souvent trompeurs. Seuls les gros nuages sombres permettent de totalement filtrer les rayons UV. À l'inverse, un léger voile d'altitude n'arrêtera que 5 à 10 % des rayons solaires. Ainsi, même si la température et la luminosité déclinent fortement, une couche nuageuse d'altitude moyenne n'empêche que 30 à 70% des rayons UV de passer. Enfin, les nuages peuvent se révéler être un vrai danger! Une faible couche de nuages blancs épars peut accentuer le rayonnement solaire par un phénomène de réverbération, pouvant augmenter la puissance des rayons jusqu'à 10%.

Les bons gestes après le soleil

Près de 80 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués chaque année, selon les derniers chiffres de l'Institut national du cancer. Dont 65 000 carcinomes et plus de 11 000 mélanomes, le cancer le plus grave, conséquence d'intenses expositions au soleil durant de courtes périodes de l'année.

Chaque individu possède un capital solaire qui s'effrite tout au long de sa vie. Mais c'est dans l'enfance qu'il est le plus vulnérable, car le système de défense contre les agressions des UV n'est pas achevé. Il faut donc savoir profiter du soleil, sans en abuser. Si les sondages montrent que les Français sont aujourd'hui bien informés et conscients des risques, leur comportement au soleil n'en est pas pour autant toujours approprié.

Pour ne conserver que les bienfaits de l'été, quelques réflexes sont à adopter.

Une peau hâlée donne toujours une bonne mine, mais elle peut dissimuler des désagréments, voire des troubles plus inquiétants. Dès la rentrée, il faut donc accorder de l'attention à son épiderme, pour ne conserver que les bienfaits des chaleurs de l'été.

Si le premier réflexe est de bien s'hydrater, cela ne suffit pas. Un auto-examen plus attentif est recommandé. Ainsi, même en l'absence de coup de soleil, des taches brunes sur les épaules, mais aussi sur le crâne en cas de calvitie, peuvent apparaître. Ce signe pigmentaire sans gravité est une alerte à prendre au sérieux. Il signifie que le capital solaire est entamé.

Garder l'œil ouvert

De plus, certaines taches brunes sont des kératoses actiniques, dues au vieillissement de la peau, qui surviennent à la cinquantaine, souvent après l'été, lorsque l'on a bien profité du soleil. Or, les kératoses sont des lésions précancéreuses, qu'il faut diagnostiquer et traiter. Elles peuvent rester en l'état mais aussi évoluer vers un carcinome, un cancer de la peau fréquent, mais sans métastases, contrairement aux redoutables mélanomes.

À surveiller également: les grains de beauté. Un adulte, en moyenne, en possède une vingtaine. Ils témoignent de l'exposition au soleil pendant l'enfance car, mis à part les nævi de naissance, les grains de beauté sont acquis. Et plus on a été victime de coups de soleil durant l'enfance, plus les grains de beauté sont nombreux. Il faut bien les inspecter car tout changement de ces derniers doit amener à consulter un spécialiste, comme toute nouvelle anomalie qui se forme sur la peau. La règle de l'ABCDE (asymétrie, bords, couleur, diamètre, évolution) permet d'identifier les cas suspects. Si 20 % des mélanomes se manifestent sur un grain de beauté, 80 % apparaissent sur une peau intacte. On compte 11.000 nouveaux cas de mélanome chaque année en France, et c'est aujourd'hui la première cause de décès par cancer chez les jeunes adultes.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Soleil et santé : bienfaits et précautions à prendre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]