Alain Fischer, le médecin des "bébés-bulles", lauréat du prestigieux Japan Prize

Alain Fischer, le médecin des ©Toru Yamanaka

publié le 29 janvier 2015 à 08h01

Le professeur français Alain Fischer, le médecin des "bébés-bulles", le 29 janvier 2015 à Tokyo

Le professeur français Alain Fischer, le médecin des "bébés-bulles", a été désigné jeudi lauréat de la plus prestigieuse récompense scientifique nippone, le Japan Prize, pour ses travaux "considérables sur la thérapie génique".

Permettant notamment de combattre une lacune rare, le déficit immunitaire combiné sévère (DICS), "la thérapie génique est un des traitements les plus avancés et révolutionnaires du XXIe siècle pour les maladies génétiques et réfractaires", a salué le comité de scientifiques japonais qui lui a décerné ce prix en même temps qu'à son éminent confrère américain Theodore Friedman.

"Ces dernières années, l'efficacité clinique de la thérapie sur diverses maladies réfractaires et mortelles est de plus en plus remarquée", a insisté le jury.

L'équipe du professeur Fischer avait annoncé en 2000 le premier succès de thérapie génique obtenu sur quatre enfants atteints d'un déficit sévère et obligés de vivre dans un environnement totalement stérile, sous peine de succomber à une infection, d'où le surnom de "bébés-bulles".

Cette approche, alors inédite en pédiatrie, a été améliorée ensuite puis développée pour d'autres maladies génétiques, confirmant ainsi son efficacité thérapeutique.

"Alors que l'évolution de cette thérapie génique a été freinée et les essais cliniques un temps suspendus à cause de l'apparition de cas de leucémie, le Dr Fischer et ses collègues ont identifié la cause, et l'efficacité de la thérapie génique a ainsi pu dépasser la transplantation traditionnelle de cellules hématopoïétiques souches", précisent encore les scientifiques du Japan Prize.

Et d'ajouter, ce qui apparaît comme le plus important, "en plus de ces cas de réussite, la thérapie génique permet désormais à des enfants initialement atteints de déficit immunitaire de vivre une vie normale".

Selon sa biographie officielle, Alain Fischer est directeur de l'Institut Imagine depuis 2007 et professeur titulaire de la chaire de médecine expérimentale au Collège de France depuis 2014. Il a par ailleurs dirigé le service d'immunologie et d'hématologie de l'hôpital Necker à Paris de 1996 à 2012. Il est l'auteur de quelque 600 publications scientifiques depuis 1978.

Theodore Friedmann, professeur pédiatre à l'Ecole de médecine de l'université de Californie San Diego, est quant à lui considéré comme le "père de la thérapie génique" dont il a identifié dès 1972 le potentiel thérapeutique majeur.

Le Japan Prize, qui fête cette année ses 31 ans, est décerné annuellement dans deux catégories, différentes chaque année. Les récipiendaires sont gratifiés d'une somme de 50 millions de yens (375.000 euros au cours actuel) par catégorie récompensée.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Alain Fischer, le médecin des "bébés-bulles", lauréat du prestigieux Japan Prize
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]