Crash A320: la dépression, "maladie honteuse" dans le monde du travail

Crash A320: la dépression, ©Marc Le Chelard

publié le 28 mars 2015 à 07h03

Un médecin remplit une feuille de soin pour un patient

Il est souvent difficile d'avouer au travail qu'on souffre de dépression, maladie très répandue et premier facteur de risque pour le suicide, mais qui n'empêche pas de reprendre ensuite une vie professionnelle, soulignent des spécialistes interrogés sur le cas du copilote responsable du crash de l'A320.

Andreas Lubitz, copilote de l'Airbus A320 de Germanwings, soupçonné d'avoir volontairement provoqué le crash dans les Alpes françaises, a caché qu'il faisait l'objet d'un arrêt maladie le jour de l'accident, selon l'enquête.

Selon la presse allemande, il avait souffert d'une grave dépression alors qu'il suivait sa formation de pilote il y a six ans et faisait depuis l'objet d'un suivi médical particulier et régulier.

QUESTION: Comment expliquer qu'une personne souffrant de dépression cache sa maladie à son employeur?

REPONSE: Difficile pour un employé d'avouer au travail qu'il est dépressif. "C'est une maladie honteuse", explique le Pr Philippe Courtet, spécialiste du suicide et chef du service de psychiatrie au CHU de Montpellier. La maladie souffre d'une image négative, est perçue globalement comme incompatible avec le monde du travail.

"Les gens ont peur des conséquences pour leur emploi (...) souvent les entreprises ont tendance à ostraciser les employés qui souffrent de ces troubles", explique le psychiatre.

En outre, "quelqu'un de déprimé peut avoir des sentiments de culpabilité et de honte exacerbés" qui peuvent inciter à dissimuler la maladie, selon le Pr Courtet.

Q: Un état dépressif est-il compatible avec un travail comme celui de pilote?

R: Il est "très difficile" d'imaginer quelqu'un avec une dépression sévère en train de piloter un avion, juge Alan Redman, un psychologue du travail britannique. "Ce serait une tâche qui dépasserait ses capacités émotives", estime-t-il.

La prise de médicament psychotropes, comme des anti-dépresseurs, est généralement incompatible avec la conduite de véhicule, a fortiori avec le pilotage d'un avion de ligne.

Q: Une fois soigné, un dépressif grave peut-il reprendre son travail, y compris un poste de pilote de ligne?

R: "Il n'y a aucune raison pour qu'une personne avec un passé de dépressif ne puisse continuer à occuper un poste important", estime Dr Ali Haggett de l'Université britannique d'Exeter.

"Une fois les symptômes de la maladie repérés, et une fois soigné avec les bons traitements, un malade est capable de mener une vie normale y compris un travail de responsabilité" selon Dr Sarah Bailey de l'Université de Bath.

Pour reprendre un travail de pilote de ligne, il faut qu'un dépressif "soit guéri totalement, qu'il n'y ait pas de symptômes résiduels qui puissent interférer avec son travail comme les troubles cognitifs, la fatigue, le manque d'énergie" et aussi qu'il ait cessé de prendre des médicaments ayant des effets indésirables, prévient le Pr Courtet.

Q: Quels liens entre dépression et suicide?

R: La dépression est le premier facteur de risque pour le suicide. "C'est le trouble que l'on retrouve le plus souvent chez les personnes suicidées", et "plus la dépression est sévère plus le risque de suicide est augmenté", selon le Pr Courtet.

On estime que 15% de la population a fait ou fera une dépression un jour. Le fait d'avoir souffert de dépression dans le passé augmente le risque d'en refaire une à l'avenir.

Q: Existe-t-il des programmes d'aide destinés aux employés fragiles?

R: Aux Etats-Unis, l'US Air Force a mis en place un programme "de prévention du suicide qui a prouvé son efficacité avec une diminution des passages à l'acte et qui fait figure de +modèle+", explique le Pr Courtet.

Mais ce réseau de personnes spécialement formées, au sein des forces aériennes américaines, pour aider les employés souffrant de dépression fait figure d'exception dans le monde, déplore le psychiatre.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Crash A320: la dépression, "maladie honteuse" dans le monde du travail
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]