Drogue: de nouveaux tests salivaires de détection bientôt expérimentés

Drogue: de nouveaux tests salivaires de détection bientôt expérimentés©Philippe Huguen

publié le 21 octobre 2014 à 12h10

Des gendarmes sur les lieux d'un accident, le 30 juin 2013 dans le nord de la France

Une nouvelle technique de tests salivaires de détection de drogue va être expérimentée sur les conducteurs à partir du 1er décembre dans dix départements dont Paris, a annoncé mardi la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA).

"Actuellement, la recherche de stupéfiants chez les conducteurs relève d'un protocole long et coûteux" avec un test salivaire puis un prélèvement sanguin effectué par un médecin et transmis ensuite à un laboratoire pour analyse, explique la MILDECA dans un communiqué.

La nouvelle technique vise à se passer du prélèvement sanguin en le remplaçant par un deuxième test salivaire, effectué par les forces de l'ordre, beaucoup moins lourd et coûteux à mettre en place.

Les tests seront menés du 1er décembre 2014 au 1er juin 2015 sur 200 conducteurs volontaires au total dans les Alpes-Maritimes, en Dordogne, Gironde, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Moselle, dans le Nord, la Haute-Savoie, les Yvelines et Paris.

"L'objectif c'est de rendre la procédure plus simple et d'éviter au conducteurs et aux forces de l'ordre de passer la nuit aux urgences" pour y effectuer un prélèvement sanguin, a expliqué à l'AFP Danièle Jourdain Menninger, présidente de la MILDECA.

Pour Mme Jourdain Menninger, "il faut augmenter le nombre" des tests de stupéfiants, car "plus de 23% des conducteurs impliqués dans des accidents mortels de la route sont sous l'emprise de stupéfiants".

"Beaucoup de jeunes découvrent après un accident que les substances prises atténuent leur vigilance", dit la présidente de la MILDECA, précisant que seulement 144.000 dépistages de stupéfiants sont effectués chaque année en France contre 10,8 millions de tests d'alcoolémie.

Les nouveaux tests seront menés en parallèle de la procédure actuelle, avec prélèvement sanguin, afin de tester la fiabilité du nouveau protocole.

"L'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) et l'Institut national de police scientifique (INPS) seront chargés d'analyser les prélèvements qui seront fournis par les forces de l'ordre", annonce la MILDECA.

"Les résultats obtenus permettront d'établir la fiabilité du nouveau protocole, avant sa généralisation", est-il ajouté.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Drogue: de nouveaux tests salivaires de détection bientôt expérimentés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]