Ebola: des internes en grève contre le manque de moyens

Ebola: des internes en grève contre le manque de moyens©Carl de Souza

publié le 10 décembre 2014 à 18h12

Contrôle de la température d'une jeune fille qui pourrait être porteuse d'Ebola dans un hôpital de Kenema, en Sierra Leone, le 16 août 2014

Les internes en médecine du principal hôpital de Sierra Leone, en grève depuis trois jours pour protester contre le manque de moyens contre l'épidémie d'Ebola, ont exigé mercredi la création d'un centre de traitement spécialisé pour les soignants.

Les grévistes de l'hôpital Connaught, à Freetown, la capitale, ont "appelé les autorités sierra-léonaises et la communauté internationale à mettre en œuvre d'urgence" la création de ce centre, "en l'absence de possibilité d'évacuation à l'étranger pour restaurer la confiance et le moral des internes dans la poursuite de la lutte" contre Ebola.

Dans leur communiqué, ils ont assimilé leur mouvement, déclenché par le décès la semaine dernière de trois de leurs collègues en deux jours à "un retrait tactique de soldats au front lorsqu'il est évident qu'ils perdent leurs commandants, pour protéger la vie des autres soldats".

Le décès de dix médecins sierra-léonais sur onze contaminés depuis le début de l'épidémie pourrait être lié selon eux à "une absence de centre de traitement spécialisé" pour les soignants.

Ils n'ont pas indiqué de date éventuelle pour la fin de leur mouvement ni si leurs revendications allaient être satisfaites.

Mais des discussions impliquant le ministère de la Santé et les représentants de la profession médicale étaient en cours pour résoudre le conflit, selon des sources proches du dossier.

L'Association des internes en médecine avait annoncé lundi "interrompre les soins jusqu'à ce qu'une atmosphère de travail sûre et propice soit installée".

Les internes dénonçaient un manque d'équipements hospitaliers ainsi que d'unités de soins intensifs dans le centre médical construit par l'Italie dans l'ouest de la capitale, où certains d'entre eux doivent être affectés.

Les soignants sont particulièrement exposés au virus, qui se transmet par les fluides corporels: ils représentent près de 10 % des cas recensés, et au moins 346 d'entre eux en sont morts, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Ebola: des internes en grève contre le manque de moyens
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]