Ebola: Excalibur, le chien d'une malade espagnole, euthanasié

Ebola: Excalibur, le chien d'une malade espagnole, euthanasié©Pedro Armestre

publié le 08 octobre 2014 à 22h10

Excalibur, le chien d'une aide-soignante espagnole touchée par le virus Ebola, a été euthanasié, photo prise le 7 octobre 2014

Excalibur, le chien d'une aide-soignante espagnole touchée par le virus Ebola, a été tué mercredi sur décision des autorités, a annoncé la communauté de Madrid dans un communiqué.

Son euthanasie a provoqué des manifestations des défenseurs de la cause animale dans la capitale espagnole. Une pétition signée par 374.000 personnes demandait sa mise en quarantaine plutôt que sa mort.

Le chien présentait "un risque de transmission de la maladie à l'homme", s'est justifiée la communauté de Madrid, dans un communiqué diffusé à peine 40 minutes après son évacuation du domicile de la patiente. L'animal a auparavant été endormi "pour éviter sa souffrance".

Des données ont montré "que les chiens peuvent être porteurs d'anticorps positifs du virus Ebola", ce qui veut dire "qu'ils peuvent être porteurs du virus même sans symptômes", avait expliqué mardi le département de Santé de la communauté de Madrid.

De ce fait, les animaux pourraient "éliminer le virus dans leurs fluides, avec un risque potentiel de contagion", selon cette même source.

Des militants de la cause animale ont tenté d'empêcher la capture d'Excalibur, qui suscitait depuis mardi une campagne de soutien sur les réseaux sociaux, a constaté un photographe de l'AFP.

Un fourgon vétérinaire l'a finalement emmené vers 18h30 (16h30 GMT), après des heures d'attente et de sit-in de ces militants brandissant des affiches "Excalibur, the world is with you" (le monde est avec toi) devant le domicile de l'aide-soignante.

Une voiture de police s'est alors interposée entre ce véhicule et les manifestants, qui se sont jetés sur la voiture, selon le même photographe.

Belen Diaz, une photographe indépendante a été blessée à l'arcade sourcilière, a-t-elle raconté à l'AFP.

Un homme d'une trentaine d'années à également souffert d'un traumatisme crânien, selon les services d'urgence de la communauté de Madrid.

La police de son côté a dit ne pas avoir de rapport faisant état de blessés.

- 'Pas de preuve' -

"L'animal a été placé dans un caisson hermétique "de sécurité biologique" et transféré pour son incinération dans une installation spéciale.

Plusieurs groupes de défense des animaux ont souligné qu'il n'y avait pas de preuve que le virus Ebola puisse être transmis par un chien à un humain.

L'organisation PETA (pour le traitement éthique des animaux) s'est dite "attristée" par cette mise à mort. "La dernière chose dont cette aide-soignante ait besoin est d'apprendre qu'un membre de sa famille est mort, même si, comme nous l'espérons tous, sa vie à elle est sauvée", a déclaré dans un communiqué l'antenne britannique de PETA.

Le chien de rue a fait l'objet d'une pétition mise en ligne sur Change.org qui avait recueilli 374.000 signatures à 17h00 GMT. Cette pétition demandait "sa mise en quarantaine", plutôt que son élimination, en soulignant qu'il ne s'agissait pas d'un simple chien, mais d'un "membre de la famille".

Sa maîtresse, une aide-soignante de 44 ans, a été hospitalisée lundi après avoir été testée positive au virus Ebola, devenant ainsi la première victime contaminée hors d'Afrique.

Elle faisait partie de l'équipe médicale qui avait soigné deux missionnaires espagnols rapatriés d'Afrique et tués par le virus le 12 août et le 25 septembre.

Son mari a également été placé en quarantaine par précaution et c'est lui qui a donné l'alerte mardi, après avoir appris que le chien serait tué.

"On m'a dit que si je ne donnais pas l'autorisation, ils saisiraient la justice pour rentrer chez moi par la force et sacrifier le chien", a déclaré Javier, l'époux de l'aide soignante, au journal El Mundo, qui a diffusé l'enregistrement téléphonique de la conversation à sa demande.

La fièvre hémorragique Ebola a fait 3.865 morts sur 8.033 cas enregistrés dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest (Sierra Leone, Guinée, Liberia, Nigeria, Sénégal) et aux Etats-Unis, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), arrêté au 5 octobre et publié mercredi à Genève.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
1 commentaire - Ebola: Excalibur, le chien d'une malade espagnole, euthanasié
  • avatar
    hioro -

    pauvre chien ?

    au lieu d'abattre un animal dont la possible transmission n'est pas avérée , il faudrait peut être se préoccuper de la possible contamination par le virus des arrivants d'Afrique non contrôlés parce que clandestins ! la existe un véritable danger qui échappe à tous contrôle sanitaire. l'Europe ferait bien de prendre en considération ce réel problème avant d'être complètement dépassée par le problème..................HIORO

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]