Ebola: l'OMS et l'aviation civile créent un groupe de travail pour informer les voyageurs

Ebola: l'OMS et l'aviation civile créent un groupe de travail pour informer les voyageurs©Carl De Souza

publié le 18 août 2014 à 18h08

Une infirmière contrôle la température d'une jeune fille suspectée d'avoir contracté le virus Ebola dans un hôpital à Kenema, en Sierra Leone, le 16 août 2014

Plusieurs organisations, dont l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et l'Association internationale du transport aérien (IATA), ont lancé un groupe de travail chargé de surveiller l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a annoncé lundi l'OMS.

"Afin de soutenir les efforts mondiaux visant à contenir la propagation de la maladie (...), les directeurs de l'OMS, de l'OACI, de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), du Conseil international des aéroports (ACI), de l'Iata et du Conseil mondial du tourisme et des voyages (WTTC) ont décidé de mettre sur pied un groupe de travail +Voyage et Transport+ qui surveillera la situation et fournira des informations en temps opportun au secteur du voyage et du tourisme ainsi qu'aux voyageurs", a indiqué l'OMS dans un communiqué.

L'organisation basée à Genève ne donne toutefois pas de détails sur le fonctionnement de ce groupe de travail. Une première réunion a eu lieu le 13 août, a précisé une porte-parole de l'OMS, Fadela Chaïb.

Dans le communiqué, l'OMS rappelle que le risque de transmission du virus Ebola lors des voyages en avion est "faible" et souligne que le virus, contrairement à des maladies comme la grippe ou la tuberculose, ne se transmet pas par voie aérienne.

La transmission entre hommes nécessite un contact étroit avec une personne infectée, par le sang, les excréments, les vomissures, l'urine, la salive ou d'autres d'autres fluides corporels.

"Le risque d'être infecté dans un avion est aussi faible étant donné que les personnes malades se sentent généralement si mal qu'elles ne peuvent pas se déplacer", relève par ailleurs l'OMS, qui explique qu'une personne qui est infectée ne peut transmettre le virus qu'une fois que les premiers symptômes sont apparus (la durée d'incubation oscillant entre 2 à 21 jours).

En cinq mois, cette fièvre hémorragique très contagieuse a fait 1.145 morts (confirmés, suspectés ou probables) selon le dernier bilan de l'OMS arrêté au 13 août: 413 au Liberia, 380 en Guinée, 348 en Sierra Leone et quatre au Nigeria.

D'après l'OMS, le risque qu'un voyageur se rendant dans un des pays affectés par le virus Ebola soit à son tour infecté est "très faible, même si la visite inclut une visite des régions où des cas ont été signalés".

Le 8 août, l'OMS a décrété une urgence de santé publique mondiale contre l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui frappe l'Afrique de l'Ouest, et recommandé des mesures d'exception dans les pays affectés.

L'OMS demande que tous les voyageurs quittant les pays affectés fassent l'objet d'un examen dans les aéroports, les ports et aux principaux postes frontières. L'organisation demande aussi que toute personne suspecte ne soit pas autorisée à voyager, sauf s'il s'agit d'une évacuation médicale.

L'OMS continue toutefois d'exclure des restrictions sur les voyages internationaux ou sur le commerce.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Ebola: l'OMS et l'aviation civile créent un groupe de travail pour informer les voyageurs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]