Ebola: MSF célèbre le "1.000e survivant" sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest

Ebola: MSF célèbre le ©Pascal Guyot

publié le 21 octobre 2014 à 15h10

Des employés de Médecins sans frontières en tenue de protection contre le virus Ebola, le 1er octobre 2014 dans le centre de traitement de Monrovia

L'ONG Médecins sans frontières (MSF), en première ligne dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, s'est félicitée mardi de la sortie du "1.000e survivant" de la maladie de ses centres de traitement.

"Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, MSF a admis plus de 4.500 patients dans ses centres de soins" et parmi eux, "plus de 2.700 ont été confirmés" comme étant porteurs du virus, affirme l'ONG sur son site internet.

"Aujourd'hui, sur tous les patients pris en charge par des projets de MSF en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, nous célébrons le 1.000e survivant", James Kollie, un Libérien de 18 ans, se réjouit MSF, qui précise être présente sur le terrain dans la lutte anti-Ebola depuis mars dans ces trois pays, les plus touchés par l'épidémie.

Le nombre de personnes sorties guéries de ses centres dépasse cependant 1.000, selon des statistiques transmises mardi par l'ONG à l'AFP à Dakar.

A la date du 16 octobre, elle comptait 1.075 survivants en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, ainsi que 12 rescapés d'Ebola en République démocratique du Congo, où elle est également présente face à une épidémie distincte.

MSF rapporte le témoignage du père de James Kollie, Alexandre James, un de ses employés locaux, qui explique avoir perdu son épouse, deux de ses trois enfants et un frère, tous morts d'Ebola, alors que lui-même parcourait le Liberia pour sensibiliser ses compatriotes sur l'épidémie.

"Je suis si heureux d'avoir encore Kollie (James), mais c'est dur de ne pas penser à tous ceux qui ne sont plus avec nous", dit-il, indiquant qu'en plus des soins prodigués à son fils, lui-même a bénéficié d'un soutien psychologique de MSF, ce qui l'a aidé à surmonter l'épreuve.

"Maintenant que mon fils est guéri d'Ebola, nous allons refaire notre vie. Il a 18 ans maintenant, donc, j'en ferai mon ami. Plus seulement mon fils, mais mon ami (...). Je ne peux pas remplacer ma femme, mais je peux faire une nouvelle vie avec notre fils", déclare Alexander Kollie, selon lequel James veut étudier la biologie et devenir médecin.

Selon le dernier bilan publié par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), à la date du 13 octobre, l'épidémie d'Ebola a fait 4.555 morts sur 9.216 cas enregistrés.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Ebola: MSF célèbre le "1.000e survivant" sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]