Ebola: urgence sanitaire en Guinée, fin du confinement en Sierra Leone

Ebola: urgence sanitaire en Guinée, fin du confinement en Sierra Leone©Zoom Dosso

publié le 30 mars 2015 à 08h03

Du personnel sanitaire le 27 mars 2015 à la frontière entre la Sierra Leone et le Liberia

La Guinée a décrété l'urgence sanitaire dans des zones continuant d'enregistrer des cas d'Ebola pour enrayer la progression du virus, tandis que la Sierra Leone voisine a annoncé dimanche soir la levée du confinement imposé pendant trois jours à toute la population.

Le Liberia, limitrophe de la Guinée et de la Sierra Leone, a de son côté annoncé le décès, survenu vendredi, du dernier cas confirmé sur son sol. Il s'agit d'une femme testée positive le 20 mars après un mois sans notification de contamination sur le territoire.

Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) arrêté au 22 mars, ces trois pays ouest-africains comptent plus de 99% des plus de 10.300 morts identifiés sur quelque 25.000 cas d'Ebola depuis le début de l'épidémie, apparue en décembre 2013 dans le sud de la Guinée. Tous trois se sont fixés comme objectif d'atteindre zéro cas à la mi-avril.

La Guinée - ayant enregistré plus de 2.200 décès sur plus de 3.400 cas - avait instauré l'"urgence sanitaire nationale" le 13 août 2014. Elle a décrété samedi "l'urgence sanitaire renforcée" pour cinq de ses préfectures (départements) du sud-ouest et de l'ouest devenues l'épicentre de l'épidémie, pour enrayer la progression du virus.

La décision, annoncée par le président Alpha Condé dans une déclaration à la Nation, est en vigueur pour 45 jours et concerne Forécariah, Dubréka (sud-ouest), Coyah, Kindia et Boffa (ouest), "une zone densément peuplée (où) l'épidémie représente un risque réel" pour le pays, selon lui.

"A Conakry, (la capitale), des mesures rigoureuses vont être aussi prises pour renforcer la vigilance", a précisé le président Condé, regrettant un non-respect "des précautions indispensables pour sauver" les vies.

En vertu de sa décision, les établissements de santé où seront détectés de nouveaux cas seront temporairement fermés; tous les décès feront l'objet de test systématique; des "mesures de cantonnement et de confinement" seront appliquées en cas de besoin, entre autres mesures.

Selon M. Condé, les efforts déployés depuis août 2014 ont permis "des améliorations notables", dont une baisse générale des cas.

Samedi, les centres de traitements à travers la Guinée accueillaient au total "54 malades confirmés et 26 cas suspects", dont aucun en Guinée forestière (sud), l'épicentre initial, a-t-il assuré, en appelant à une mobilisation générale et un engagement sans faille dans la lutte contre Ebola".

- "Pas encore tirés d'affaire" -

En Sierra Leone, qui enregistre le plus grand nombre de cas (plus de 11.800 dont plus de 3.700 morts), les autorités ont annoncé dimanche soir la levée du confinement imposé pendant trois jours à toute la population, pour la deuxième fois en six mois, pour couper les chaînes de transmission du virus Ebola qui a fait plus de 3.700 morts dans leur pays.

Le confinement, lancé dans le cadre d'une campagne nationale dite "Zéro Ebola", a pris fin comme prévu à 18H00 (locales et GMT), l'opération "s'est bien passée et nous sommes heureux" du bon accueil fait par la population, a déclaré à l'AFP Obi Sesay, membre de la cellule de crise du Centre national de lutte contre Ebola (Nerc).

Le bilan officiel des trois jours d'isolement devrait être publié mardi, selon le Nerc.

A l'exception des acteurs de la santé - dont 26.000 volontaires - et des forces de sécurité, les quelque six millions de Sierra-Léonais ont été contraints de rester chez eux depuis vendredi 06H00 et jusqu'à ce dimanche 18H00, en vertu de cette mesure d'isolement décidée par le président Ernest Bai Koroma.

Des allègements de restriction ont cependant été observés pour quelques heures vendredi, pour permettre aux musulmans - majoritaires dans le pays - de se rendre à la mosquée pour la grande prière hebdomadaire, ainsi que dimanche, pour permettre aux chrétiens d'aller à l'église pour la fête des Rameaux.

Au Liberia, ayant enregistré plus de 4.300 morts sur plus de 9.600 cas, l'heure était à la vigilance samedi, au lendemain du décès de la patiente testée positive le 20 mars.

80 personnes de son voisinage demeuraient sous surveillance, a indiqué à l'AFP Francis Karteh, responsable de la cellule nationale de crise contre Ebola, assurant qu'il n'y a plus de cas confirmé, "seulement deux cas suspects", sans plus de détails.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Ebola: urgence sanitaire en Guinée, fin du confinement en Sierra Leone
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]