Etats-Unis: appel à changer le système de dons d'organes pour le rendre plus attractif

Etats-Unis: appel à changer le système de dons d'organes pour le rendre plus attractif©Leon Neal

publié le 12 novembre 2014 à 18h11

Quelque 300 médecins, responsables religieux et éthiciens presse le président américain Barack Obama de revoir le système actuel de dons d'organes pour le rendre plus attractif, déplorant le nombre trop faible de personnes recevant des greffes

Quelque 300 médecins, responsables religieux et éthiciens ont pressé mercredi le président américain Barack Obama de revoir le système actuel de dons d'organes pour le rendre plus attractif, déplorant le nombre trop faible de personnes recevant des greffes.

Dans une lettre ouverte à l'administration Obama, le groupe appelle le gouvernement à rechercher des moyens de rendre le don d'organes plus attractif pour le public en général, afin de mettre fin aux pénuries chroniques d'organes qui empirent chaque année.

"Malheureusement, les politiques de transplantation ont été régies par une hypothèse non fondée: celle que les donneurs ne peuvent pas recevoir de bénéfices pour leur don sans se voir exploités ou contraints", indique la lettre cosignée par des experts des universités Harvard, Columbia, Georgetown et Princeton ainsi que des spécialistes, éthiciens et responsables religieux.

Le groupe ne prend pas position sur une approche en particulier mais demande que les agences fédérales américaines comme les Instituts nationaux de la santé (NIH) entament des études scientifiques sur le sujet.

Il suggère que le gouvernement évite d'offrir de l'argent comptant, préférant une approche plus réglementée qui propose aux donneurs d'organes en vie de recevoir des bénéfices tels qu'une assurance maladie de longue durée, des crédits d'impôts ou des cotisations retraite.

Pour les personnes désireuses de donner leurs organes après leur mort, les chercheurs devraient étudier la possibilité que soit pris en charge le coût de leurs funérailles ou de faire des dons en leur nom.

"Le fait de donner un organe ne doit pas retomber de façon disproportionnée sur les gens à plus faibles revenus", soulignent-ils.

La politique actuelle aux Etats-Unis interdit aux gens donnant leurs organes de recevoir la moindre rétribution. Toutefois, les femmes sont payées pour donner leurs ovules ou servir de mères porteuses.

S'agissant des dons de reins, les pénuries aux Etats-Unis sont montées en flèche ces dernières années. En 2009, 77.000 personnes étaient sur liste d'attente. Aujourd'hui, elles sont près de 100.000.

Quelque 17.000 greffes de reins sont réalisées chaque année. Et environ 7.000 personnes meurent annuellement faute de greffe ou deviennent trop malades pour en recevoir une.

Le problème affecte de façon disproportionnée les minorités telles que les Noirs et les Hispaniques, qui en général attendent quatre à cinq fois plus longtemps une greffe que les Blancs.

"Le système actuel discrimine les gens pauvres", estime Frances Kissling, présidente du Center for Health, Ethics and Social Policy à Washington.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Etats-Unis: appel à changer le système de dons d'organes pour le rendre plus attractif
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]