Fin des vignettes sur les médicaments à partir du 1er juillet

Fin des vignettes sur les médicaments à partir du 1er juillet©Mychele Daniau

publié le 25 juin 2014 à 14h06

Boîte de médicaments en vrac

Les vignettes qui indiquent actuellement le prix et le taux de remboursement sur les boîtes de médicaments remboursables disparaîtront au 1er juillet, entraînant un changement d'habitude pour les patients, et une charge administrative pour les pharmaciens, estime mercredi un syndicat de pharmaciens.

L'abandon de toute mention du prix sur la boîte et des vignettes de couleur indiquant le taux de prise en charge par l'Assurance maladie (65%, 30%, 15%) a été décidé fin 2012 et doit permettre une meilleure traçabilité du médicament.

Il sera effectif à partir de mardi, date à partir de laquelle les fabricants de médicaments remboursables cesseront d'apposer des vignettes sur les conditionnements.

La vignette, "spécificité française", est "source de complications administratives et techniques, et s'avère surtout superflue" car "tous les médicaments disposent désormais d'un code de traçabilité", le "Datamatrix" qui remplace le traditionnel code barre, seul moyen jusqu'à présent d'identifier un médicament. Et la transmission des feuilles de soins à l'Assurance maladie est maintenant entièrement informatisée", explique le site gouvernemental d'information sur les médicaments www.medicaments.gouv.fr.

Les patients munis d'une prescription retrouveront les données sur le prix et le remboursement lorsque le pharmacien scannera le code de traçabilité. Ces informations figureront aussi sur la facture imprimée par la pharmacie au verso de l'ordonnance.

Les patients pourront aussi consulter la base de données du médicament sur le site gouvernemental ou en pharmacie sur le logiciel des officines.

Les pharmacies seront reliées à une base de prix nationale commune, régulièrement mise à jour et placée sous la responsabilité de l'instance qui publie les prix des médicaments au Journal Officiel, le Comité économique des produits de santé (CEPS).

C'est "plutôt une bonne idée", en particulier pour le patient qui devra "changer ses habitudes" mais "aura éventuellement plus d'informations" grâce à la base de données publiques du médicament, relève la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

"Mais pour le pharmacien c'est une charge administrative et économique supplémentaire", regrette son vice-président de la FSFP, Philippe Besset.

"Le prix des médicaments est toujours à la baisse ces dernières années. Avant, la vignette permettait de savoir à quelle date et à quel prix le médicament avait été acheté: à partir du moment où il n'y a plus le prix, on ne sait plus quel médicament on a acheté cher ou pas cher", explique-t-il.

M. Besset déplore également la réduction du délai d'écoulement des stocks, "ce qui peut représenter un problème parce que certains pharmaciens vont avoir peur de stocker", et pour le patient "qui peut avoir à revenir sur le médicament n'est pas en stock".

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Fin des vignettes sur les médicaments à partir du 1er juillet
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]