Grippe aviaire: une souche peu dangereuse en Angleterre, l'OMS prône la vigilance

Grippe aviaire: une souche peu dangereuse en Angleterre, l'OMS prône la vigilance©Oli Scarff

publié le 18 novembre 2014 à 19h11

L'élevage de canards de Nafferton, dans le nord de l'Anglettre, sous quarantaine, le 17 novembre 2014, au lendemain de la détection d'une souche de grippe aviaire

La présence de la souche H5N8 de la grippe aviaire, peu dangereuse pour l'homme, a été confirmée mardi dans un élevage de canards en Angleterre, tandis que l'OMS a prôné la vigilance en Europe.

"La souche a été désormais identifiée comme étant H5N8, qui représente un risque très faible pour la santé humaine et aucun risque pour la chaîne alimentaire", a expliqué le ministère britannique de l'Agriculture dans un communiqué publié sur son site internet.

Par mesure de précaution, la ferme d'élevage contaminée, située dans le Yorkshire (nord de l'Angleterre), a été mise en quarantaine dès dimanche. L'abattage de ses 6.000 canards a été ordonné.

Le virus H5N8, jusqu'alors cantonné à l'Asie, avait été dépisté pour la première fois en Europe dans un élevage de dindes du nord de l'Allemagne début novembre. Il a aussi été détecté aux Pays-Bas où quelque 150.000 volailles ont été tuées lundi.

"Les volailles de la ferme de Hekendorp ont été évacuées comme prévu", a déclaré mardi à l'AFP Lex Benden, porte-parole des autorités sanitaires néerlandaises (NVWA). Les étables de l'exploitation concernée doivent maintenant être désinfectées avant d'être scellées deux semaines puis à nouveau désinfectées et scellées à nouveau 15 jours. "Si le virus n'est alors pas à nouveau détecté, les étables seront rouvertes".

M. Benden a rappelé que les analyses menées dans les exploitations de volailles situées dans un rayon de 10 kilomètres autour de celle de Hekendorp ont montré l'absence de contamination.

L'interdiction de transports pour les volailles, œufs et fumier de volaille pour l'ensemble du pays à l'exception du périmètre de 10 km a dès lors été levée mardi soir.

Selon l'épidémiologiste de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Elizabeth Mumford, d'autres cas du virus H5N8 vont "très certainement" apparaître sur des animaux sauvages.

"Je ne suis pas particulièrement inquiète concernant ce virus, pas plus que d'autres circulant actuellement, mais nous devons faire preuve d'une grande vigilance", a-t-elle ajouté mardi devant la presse à Genève.

On ignore si le virus H5N8 peut contaminer l'être humain, selon l'organisation spécialisée de l'ONU, qui n'exclut pas un tel risque.

"Si sa propagation augmente, il n'y a pas de raison qu'il n'y ait pas de cas humains mais tout dépend du virus et de son évolution. Il semblerait que la propagation d'humain à humain ne se fasse pas, ce qui est une bonne chose".

"Nous savons que le virus est arrivé d'Asie avec la migration d'oiseaux sauvages (...) et que les canards sauvages peuvent continuer à migrer tout en étant infectés par le virus et le propager", a ajouté Mme Mumford.

Elle a cependant admis en savoir "très peu sur ce virus" pour le moment et rien n'est à exclure avant des recherches plus poussées.

La Suède a quant à elle enjoint à tous ses éleveurs de volaille de confiner à l'intérieur leurs animaux, "par mesure de précaution", afin d'éviter les contacts avec des oiseaux qui pourraient transmettre la grippe aviaire.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Grippe aviaire: une souche peu dangereuse en Angleterre, l'OMS prône la vigilance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]