Hépatite C: les associations veulent un générique du nouveau traitement

Hépatite C: les associations veulent un générique du nouveau traitement©Francois Nascimbeni

publié le 16 septembre 2014 à 14h09

Prélèvement d'une goutte de sang sur un patient avant de réaliser un test de dépistage, de l'hépatite C, le 18 mai 2011

Les nouveaux médicaments contre l'hépatite C, notamment le Sovaldi, sont trop chers, selon des associations qui réclament un recours au système des licences d'office pour éviter le "rationnement" des traitements et faire baisser les prix.

Soumettre en France le Sovaldi (molécule : sofosbuvir, laboratoire Gilead) au régime de la licence d'office, permettrait de produire "une version générique à un moindre coût", notent mardi les associations, dont Médecins du Monde et Act Up, dans un communiqué.

L'arrivée de nouveaux traitements contre l'hépatite C permet d'espérer l'éradication du virus chez la quasi-totalité des malades, mais les tarifs exigés par les laboratoires, en cours de négociations, sont "exorbitants", expliquent les associations qui insistent sur le cas "emblématique" du Sovaldi.

Le prix initialement exigé pour le Solvadi est de 56.000 euros le traitement (12 semaines) "pour un coût maximal de production estimé à 80 euros".

Or pour traiter les 128.000 personnes qui ont un besoin urgent en France, il faudrait débourser l'équivalent de l'intégralité du budget 2014 de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) soit 7 milliards d'euros, ajoute les associations dont SOS Hépatites Fédération et le CISS, grand collectif d'associations de patients.

De surcroît, dans de nombreux cas, la molécule doit être prise pendant 6 mois en association avec un autre médicament, ce qui fait grimper le coût du traitement à 147.000 euros par personne, poursuivent les associations en demandant aux autorités françaises de soumettre le Sovaldi au régime de la licence d'office.

Certains pays européens ont déjà eu recours aux licences d'office pour faire chuter considérablement les prix de médicaments et contribuer ainsi à la lutte contre les inégalités de santé, assurent les associations.

Ce mécanisme, rendu possible dans le cadre des flexibilités de l'accord international sur les droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC/en Anglais TRIPS) est également prévu dans le code de la propriété intellectuelle français, indiquent-elles.

Actions Traitements, Aides, Arcat, ASUD CHV, Comede, Dessine-moi un Mouton, Nova Dona, SIS association, Sol En Si, TRT-5 figurent également parmi les signataires de cet appel.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Hépatite C: les associations veulent un générique du nouveau traitement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]