L'Assurance maladie propose d'économiser 2,9 milliards d'euros sur la santé en 2015

L'Assurance maladie propose d'économiser 2,9 milliards d'euros sur la santé en 2015©Philippe Huguen

publié le 01 juillet 2014 à 17h07

Une femme passe devant un bâtiment de l'Assurance maladie à Lille

L'Assurance maladie a détaillé mardi ses propositions pour économiser 2,9 milliards d'euros sur les dépenses de santé en 2015, afin de respecter les objectifs du gouvernement en matière de réduction des dépenses.

Le gouvernement, qui entend réaliser 10 milliards d'euros d'économies d'ici 2017 sur la seule assurance maladie, souhaite que les dépenses de santé ne progressent pas de plus de 2% en moyenne sur cette période.

Cet objectif a été fixé à 2,1% dès 2015 par la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Pour atteindre ce taux, "le montant des économies à réaliser" est "donc de 2,9 milliards d'euros", calcule l'Assurance maladie, dans la deuxième partie de son rapport "Charges et produits" dévoilée par les Echos et consultée par l'AFP.

Dans une première partie publiée jeudi, elle avait déjà listé des pistes d'économies, sans les chiffrer: diminuer la durée des séjours en maternité, limiter le recours aux IRM, améliorer les prescriptions, etc.

Ce nouveau rapport insiste en particulier sur la nécessité de "prendre résolument le virage ambulatoire" (opération sans hébergement à l'hôpital), en particulier dans trois domaines: la maternité, la chirurgie orthopédique et l'ensemble des interventions pouvant être réalisées en ambulatoire.

Les séjours à la maternité pourraient ainsi être réduits de 4,2 jours aujourd'hui, à 3 jours d'ici cinq ans, tout en développant un meilleur accompagnement à domicile, pour un gain net de 405 millions d'euros, dont 79 millions dès 2015.

L'Assurance maladie s'interroge une nouvelle fois sur la pertinence de certains actes chirurgicaux et relève "d'importantes disparités interdépartementales". Pour 2015, il s'agirait notamment de mieux cibler les appendicectomies, le syndrome du canal carpien, les thyroïdectomies ou encore la chirurgie ORL.

Economie attendue: 43 millions d'euros.

Enfin, l'analyse des parcours de soins des patients pour les IRM des membres inférieurs (plus d'un million en 2013) "soulève la question de la pertinence de la prescription" : limiter le recours à cet acte permettrait d'économiser 29 millions d'euros, et 30 millions supplémentaires en limitant de la même manière les IRM du rachis.

Ces montants sont basés sur une hypothèse de 15% d'actes pouvant être évités. Le coût d'un IRM des membres supérieurs représente 192 euros.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - L'Assurance maladie propose d'économiser 2,9 milliards d'euros sur la santé en 2015
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]