Le médecin de Vincent Lambert quitte ses fonctions au CHU de Reims

Le médecin de Vincent Lambert quitte ses fonctions au CHU de Reims©Eric Feferberg

publié le 04 juillet 2014 à 17h07

Le docteur Kariger, chef du service de soins palliatifs à Reims où est hospitalisé Vincent Lambert, répond aux questions de journalistes, le 24 juin 2014 au Conseil d'Etat

Le docteur Kariger, chef du service de soins palliatifs à Reims où est hospitalisé Vincent Lambert, a annoncé son départ du CHU, un projet déjà formé avant que l'arrêt des soins de son patient, autorisé par le conseil d'Etat, soit suspendu par la CEDH.

"J'ai fait valoir mon droit à disponibilité pour des raisons professionnelles et personnelles au mois de mai dernier et je quitterai mon service le 1er septembre", a expliqué Eric Kariger, confirmant une information du journal L'Union-L'Ardennais.

"J'avais calqué ce projet de départ sur le calendrier du Conseil d'Etat sans imaginer qu'un recours était possible auprès de la cour européenne, mais ce n'est ni une fuite ni une démission, même si les derniers mois ont été très durs", a-t-il souligné à l'AFP, en tenant à démentir certaines interprétations dans la presse nationale.

"J'étais arrivé à mes limites après tous les coups encaissés depuis un an, jusqu'à recevoir récemment des menaces de mort", a ajouté le médecin qui a exprimé également "le sentiment de ne pas avoir été tellement soutenu par la hiérarchie".

Selon lui, son départ ne remet pas en cause les procédures collégiales qui l'avaient conduit avec son équipe à suspendre par deux fois la nutrition et l'hydratation artificielles de Vincent Lambert, son patient en état végétatif chronique dont le sort divise sa famille.

"J'ai évidemment le regret de ne pas pouvoir accompagner Vincent jusqu'au bout en respectant ses volontés de pas subir une obstination déraisonnable, mais je sais que mon équipe va continuer d'accomplir notre devoir envers lui", a-t-il affirmé.

La famille de Vincent Lambert, 38 ans, hospitalisé depuis six ans dans un état végétatif incurable et irréversible, se déchire devant la justice depuis plus d'un an sur l'opportunité de le maintenir en vie. Ses parents, catholiques intégristes, ainsi qu'un frère et une soeur s'opposent aux équipes médicales soutenues par sa femme, six autres frères et soeurs et son neveu qui souhaitent mettre un terme à ce qu'ils considèrent être un "acharnement thérapeutique".

Saisie en urgence par les parents, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a suspendu le 24 juin la décision du Conseil d'Etat en faveur de l'arrêt des traitements. La CEDH doit désormais se prononcer sur le fond d'ici trois à six mois.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Le médecin de Vincent Lambert quitte ses fonctions au CHU de Reims
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]