Les ventes de pilules de 3e et 4e générations ont chuté de 60%

Les ventes de pilules de 3e et 4e générations ont chuté de 60%©Philippe Huguen

publié le 23 juin 2014 à 10h06

Une polémique sur ces pilules avait éclaté en janvier 2013, à la suite de la plainte d'une victime d'un AVC imputé à une pilule de 3e génération

Les ventes de pilules contraceptives de 3e et de 4e générations ont chuté de 60% après la "crise" de la pilule du début 2013 et les mises en garde en garde de l'Agence du médicament (ANSM) sur ce type de contraceptifs.

Un nouveau point diffusé lundi par l'ANSM sur la pilule confirme la tendance à la baisse pour les prescriptions des contraceptifs oraux combinés (COC) de 3e et 4e générations qui font courir un risque accru de formation de caillot sanguin aux femmes qui les prennent.

"Sur la période janvier-avril 2014, la diminution des ventes de ces contraceptifs était de 60% par rapport à la période janvier-avril 2012", indique l'Agence dans cette étude, alors que les ventes de pilules de 1e et 2e générations ont progressé de 36% dans le même temps.

Ce point "confirme que les femmes et les prescripteurs privilégient les contraceptifs qui présentent des risques thromboemboliques (formation de caillot, ndlr) les plus faibles et qu'ils ont pris en compte de façon durable les recommandations émises par l'ANSM", note l'Agence.

Les risques de thrombose sont multipliés par deux chez les utilisatrices de pilules de 3e et 4e générations par rapport aux 1e et 2e générations.

Une polémique sur ces pilules avait éclaté en janvier 2013, à la suite de la plainte d'une victime d'un AVC imputé à une pilule de 3e génération.

L'ANSM avait alors renforcé sa recommandation aux médecins de privilégier les pilules de 1e et 2e générations et de ne plus prescrire les 3e et 4e générations en premier choix.

Pour accentuer le message, les autorités sanitaires avaient décidé d'anticiper le déremboursement des pilules de 3e génération.

Toutes générations confondues, les ventes de pilules COC ont diminué de 9% pour la période janvier-avril 2014 par rapport à la même période en 2012.

Cette baisse profite aux autres modes de contraception en particulier les stérilets, souligne l'Agence.

"Depuis le mois de janvier 2013, une augmentation des ventes des autres contraceptifs s'est amorcée" (+26%), selon l'ANSM. Les ventes des stérilets ont bondi, à elles seules, de 45%.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Les ventes de pilules de 3e et 4e générations ont chuté de 60%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]