Loi santé: les médecins maintiennent la pression, en appellent aux députés

Loi santé: les médecins maintiennent la pression, en appellent aux députés©Joel Saget

publié le 31 mars 2015 à 14h03

Des dizaines de milliers de professionnels de la santé, médecins, internes, infirmiers libéraux, dentistes, ont défilé le 15 mars à Paris pour protester contre le projet de loi santéMedical workers, medical students, hospital interns, nurses and doctors protest against the new public healthcare bill by the French Health minister during a demonstration on March 15, 2015 in Paris. Unions called on doctors nationwide to protest against French Health minister Marisol Touraine's upcoming health reforms. AFP PHOTO / JOEL SAGET

Les médecins en colère contre la projet de loi santé, qui organisent une journée "santé morte" mardi, ont appelé les députés "à prendre leurs responsabilités", au moment où s'ouvre pour deux semaines l'examen du texte à l'Assemblée nationale.

"Aujourd'hui nous appelons la représentation nationale à prendre ses responsabilités. Il y a une grève des gardes, de la permanence des soins partout en France", a déclaré Jean-Paul Ortiz, président du CSMF, principal syndicat de médecins libéraux, lors d'une conférence de presse commune d'organisations de médecins.

"Les syndicats veulent représenter un front unique et interpeller la représentation nationale", a renchéri Emilie Frelat, vice-présidente du syndicat de jeunes généralistes Snjmg.

Au nom de la Fédération des médecins de France (FMF), Jean-Paul Hamon a une nouvelle fois dénoncé "le dogmatisme avec lequel la ministre a mené la concertation". "Marisol Touraine a réussi à nous unir, ce n'est pas un mince exploit", a-t-il lancé.

Plusieurs organisations se disent prêtes à accentuer "la pression". Philippe Cuq, du syndicat de chirurgiens BLOC, a ainsi indiqué qu'il allait "réfléchir à un blocage sanitaire national". "On va écouter avec attention le débat parlementaire. On n'a pas beaucoup d'espoir", a-t-il estimé.

Sur la grève de mardi, Jean-Paul Ortiz a expliqué qu'il était "toujours très difficile d'avoir des chiffres" mais assuré que dans certaines régions comme la Bretagne ou le Languedoc-Roussillon "le mouvement part(ait) très fort".

Même "si certains amendements vont dans le bon sens", comme l'a admis le Snjmg, la CSMF et le syndicat de généralistes MG France ont une nouvelle fois critiqué le principe d'un tiers payant généralisé.

"La ministre en fait une mesure obligatoire", a affirmé M. Ortiz en affirmant que "les médecins devront faire quatre vérifications" (droits des patients à l'assurance maladie, aux complémentaires, déclaration du médecin traitant, autorisation de prélèvement des franchises sur le compte bancaire).

Selon lui, "ce système montre bien la dérive bureaucratique de la médecine que nous refusons".

Claude Leicher, président de MG France, a prévenu que tel qu'il est présenté, "nous ne pouvons pas le faire et nous ne le ferons pas".

En revanche, l'Isni, principal syndicat d'internes, satisfait "des avancées" obtenues, a quitté le mouvement des mécontents.

Une trentaine de personnes s'étaient également rassemblées près de l'Assemblée nationale, où l'Union française pour une médecine libre (UFML) a installé deux tentes, rejointe par le "Mouvement pour la santé de tous" qui représente une quarantaine de syndicats.

"On est venus pour échanger avec les parlementaires", a expliqué le président de l'UFML Jérôme Marty, qui menace de "provoquer une crise sanitaire majeure" pour éviter la "catastrophe annoncée".

Le président de la Fédération de l'hospitalisation privée, Lamine Gharbi, est lui venu "poursuivre le combat" contre un texte "qui signe la mort de la médecine libérale et donc de l'hospitalisation privée".

"Le peuple dimanche n'a pas assez parlé", a-t-il lancé, en référence à l'échec de la gauche aux départementales. "Nous on est là et on ne lâche rien".

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Loi santé: les médecins maintiennent la pression, en appellent aux députés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]