Médicaments en supermarché: un "vrai risque" pour les pharmaciens

Médicaments en supermarché: un ©Loic Venance

publié le 07 août 2014 à 14h08

La vente de médicaments en grande et moyenne surface sera discriminante car les produits risquent de n'être distribués que dans les milieux urbains, selon les pharmaciens

Une organisation représentative des pharmaciens a mis en garde jeudi dans un communiqué contre la vente de certains médicaments en supermarché, préconisée par un rapport confidentiel de Bercy, et qui constitue selon eux un "vrai risque pour l'accès aux soins".

Le Collectif national des groupements de pharmaciens d'officine (CNGPO), qui représente 12.000 officines, interpelle le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg sur "les discriminations et les risques qu'entrainerait la mise en œuvre des propositions du rapport de l'IGF pour les consommateurs".

Selon le communiqué, la vente de médicaments en grande et moyenne surface (GMS) sera discriminante dans la mesure où ces produits risquent de n'être distribués que dans les milieux urbains.

"Ces centrales d'achats pharmaceutiques desservent toutes les pharmacies quelles que soient leurs localisations, urbaine ou rurale, ce qui constitue l'excellence du réseau pharmaceutique de proximité", a déclaré Pascal Louis, président du CNGPO, dans le communiqué.

"Or, force est de constater que les espaces bijouterie, parapharmacie... de la GMS ne sont mis en place que dans les très grandes surfaces, c'est-à-dire essentiellement en milieu urbain. Pourquoi en serait-il autrement pour les médicaments ?", ajoute-t-il.

L'organisation affirme par ailleurs que la sécurité du réseau de distribution du médicament est en jeu, et renvoie à une rencontre prochaine à Bercy courant août pour "trouver une solution tenant compte de l'actuelle organisation économique de notre profession".

Un rapport confidentiel de l'Inspection générale des finances, rédigé en mars 2013 mais tenu secret, et dont des extraits ont été dévoilés dans la presse, détaille des mesures de libéralisation des "professions réglementées", et propose notamment de vendre en supermarché des médicaments à prescription facultative, comme par exemple le paracétamol.

Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg a annoncé pour la rentrée une loi devant s'inspirer de ce rapport, et censée "restituer" 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux ménages via des baisses de prix découlant d'une plus grande concurrence.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Médicaments en supermarché: un "vrai risque" pour les pharmaciens
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]