Meurtri, fatigué, mais toujours en colère: Bob Geldof face au sida

Meurtri, fatigué, mais toujours en colère: Bob Geldof face au sida©Mal Fairclough

publié le 24 juillet 2014 à 11h07

Bob Geldof, chanteur de rock et activiste irlandais, lors d'une interview à l'AFP en marge de la Conférence sida à Melbourne, en Australie le 24 juillet 2014

Le chanteur et activiste irlandais Bob Geldof a effectué jeudi son retour sur la scène publique, quelques mois après la mort de sa fille Peaches, en accusant d'indifférence les pays riches et critiquant vertement les nations dotées de lois homophobes.

Dans un entretien accordé à l'AFP en marge de la 20e conférence internationale sur le sida à Melbourne, Geldof a estimé que la maladie pouvait être éradiquée car tous les outils sont à disposition.

"Ca peut se faire", déclare le chanteur en claquant des doigts, peu après avoir reçu une ovation des participants à la conférence, au terme de son discours consacré au sida et à la pauvreté.

"Les financements pour éliminer enfin cette +chose+, pour couvrir la dernière partie du chemin, devraient être garantis de manière univoque", martèle-t-il auprès de l'AFP. Mais "parce que ce n'est pas une crise sanitaire mondiale et que cela parait être une maladie gérable désormais, il n'y a pas de pression politique".

Pour les pays riches, le sida "est sorti de l'image radar" car la maladie n'est plus mortelle grâce aux antirétroviraux.

"Si les gens mourraient aux Etats-Unis, en France, en Allemagne et au Royaume Uni, je vous assure que vous auriez une pression immense pour remédier à cela. Une énorme partie du budget serait consacrée" à la lutte contre la maladie, ajoute le chanteur, la voix chargée de colère.

"Mais comme ça se passe surtout dans les régions les plus pauvres du monde, ça sort de notre image radar, cela semble tellement loin de chez nous".

L'activiste s'en est ensuite pris à la Russie, qui interdit l'information sur les orientations sexuelles, une loi que le chanteur qualifie de "sottise médiévale".

"En Russie, les chiffres (sur les infections au VIH) augmentent, une honte de plus à l'actif de Poutine", a-t-il déclaré. "Ce type est vraiment désespérant".

- 'Je sais faire ce genre de trucs' -

Les lois au Nigéria et d'autres pays africains qui punissent les homosexuels sont l'oeuvre de "directions inaptes tentant de courtiser un soutien populaire", a-t-il ajouté.

Il réclame des politiques de fond: "il s'agit de mettre en place des systèmes qui vous aident à gérer (l'épidémie) et qui bénéficieront à l'économie".

Geldof, 62 ans, est devenu mondialement célèbre avec le groupe Band Aid, créé en 1984 pour récolter de l'argent destiné à aider la population en Ethiopie, décimée par la famine. L'année suivante, il organise les deux concerts simultanés Live Aid, à vocation là encore humanitaire.

A Melbourne, le chanteur revenait sur le devant de la scène internationale pour la première fois depuis la mort d'une de ses filles, Peaches Geldof, décédée en avril à l'âge de 25 ans.

Elle est morte d'une overdose d'héroïne, selon les conclusions de l'enquête annoncée mercredi.

La jeune femme et mère de deux jeunes enfants avait cessé de se droguer en novembre dernier mais a ensuite replongé au printemps, pour une raison inconnue. Sa mère, Paula Yates, était elle aussi morte d'une overdose en 2000.

Interrogé pour savoir s'il lui était difficile de reparaître en public après ce drame, l'activiste a simplement répondu: "non". Et il a écarté d'un revers de la main l'idée qu'il se lancerait à corps perdu dans de grandes causes pour oublier sa douleur.

"C'est juste que je sais faire ce genre de trucs", dit-il avec un sourire fatigué sur son visage pâle.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Meurtri, fatigué, mais toujours en colère: Bob Geldof face au sida
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]