Nigeria: des sociétés refusent de transporter l'échantillon du cas mortel d'Ebola

Nigeria: des sociétés refusent de transporter l'échantillon du cas mortel d'Ebola©Ed Jones

publié le 31 juillet 2014 à 23h07

L'échantillon du premier cas mortel d'Ebola au Nigeria n'a pas encore pu être envoyé auprès des experts de l'Organisation mondiale de la santé(OMS)

L'échantillon du premier cas mortel d'Ebola au Nigeria n'a pas encore pu être envoyé auprès des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Dakar car les sociétés de messagerie s'y opposent, a indiqué jeudi l'agence onusienne.

"L'échantillon (...) doit encore être envoyé auprès du Centre collaborateur de l'OMS à l'Institut Pasteur de Dakar au Sénégal en raison du refus des sociétés de messagerie de transporter cet échantillon", explique l'OMS dans un communiqué.

L'épidémie actuelle de fièvre hémorragique frappe la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone, et a fait un mort au Nigeria.

Patrick Sawyer, un fonctionnaire du gouvernement libérien, âgé de 40 ans, est mort vendredi dernier à Lagos du virus Ebola, devenant le premier cas répertorié au Nigeria de cette fièvre mortelle.

Il est décédé en quarantaine à la clinique privée First Consultants d'Obalende, laissant craindre un début d'épidémie à Lagos, qui compte plus de 20 millions d'habitants.

M. Sawyer, qui a sans doute été contaminé par sa soeur, décédée de l'Ebola récemment, était venu au Nigeria pour assister à une conférence régionale.

Selon l'OMS, le défunt était arrivé à Lagos le 20 juillet par avion via Lomé (Togo) et Accra (Ghana). Ce qui a conduit deux compagnies aériennes africaines, Arik et ASKY, à interrompre leurs liaisons avec le Liberia et la Sierra Leone.

59 personnes ayant pu être en contact avec M. Sawyer (dont 15 membres du personnel de l'aéroport et 44 de l'hôpital) ont pour l'instant été identifiées, d'après l'OMS.

Outre le Nigeria, 3 autres pays sont touchés par l'épidémie: la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Au total, à la date du 27 juillet, l'OMS a comptabilisé 1.323 cas de fièvre hémorragique (909 confirmés Ebola) dont 729 se sont soldés par un décès (485 confirmés Ebola).

Le virus Ebola, qui provoque des fièvres hémorragiques, tire son nom d'une rivière du nord de l'actuelle République démocratique du Congo (ex-Zaïre), où il a été repéré pour la première fois en 1976. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% chez l'homme.

Ce virus de la famille des filoviridae (filovirus) se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Nigeria: des sociétés refusent de transporter l'échantillon du cas mortel d'Ebola
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]