Plus de transparence ne fera pas baisser les prix, selon les dentistes

Plus de transparence ne fera pas baisser les prix, selon les dentistes©Attila Kisbenedek

publié le 27 novembre 2014 à 13h11

Rendre plus transparents les actes réalisés par les dentistes ne tirera pas les prix à la baisse, affirment des représentants de la profession, les investissements liés au matériel étant importants

Rendre plus transparents les actes réalisés par les dentistes ne tirera pas les prix à la baisse, affirment des représentants de la profession, les investissements liés au matériel étant importants, selon eux.

Les dentistes déclarent être "partis en guerre" contre le projet d'une loi qui apportera, selon le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, "une transparence dans l'ensemble" des différents actes: le prix payé par le dentiste pour une couronne, la prestation et le coût final pour le patient.

Si M. Macron est "convaincu que ça fera baisser les prix", le consommateur pouvant regarder le prix d'achat et "créer une pression sur son médecin", les dentistes estiment au contraire que cela n'aura pas d'incidence.

"Mettre le prix d'achat sur le devis", et non plus le prix de vente, "ne fera pas baisser le coût de la prothèse", qui varie du simple au triple selon le pays de fabrication, rétorque Catherine Mojaïsky, présidente de la confédération nationale des syndicats dentistes.

"Pour une céramique qui coûte 500 euros, le prothésiste facture 130 euros: la différence correspond à l'investissement très très lourd" dans le matériel, a-t-elle expliqué à la presse.

Or, pour amortir les frais de structure et de fonctionnement, les dentistes expliquent s'appuyer avant tout sur les soins prothétiques (30% de leur activité, 65% de leurs honoraires), car ils appliquent des tarifs fixes établis par la Sécurité sociale pour les soins dentaires de base (caries, détartrage, etc), qui représentent les deux tiers de leur activité et environ un tiers de leur chiffre d'affaires.

"Depuis 27 ans, la couronne est toujours remboursée 75 euros par l'Assurance maladie", qui se "désengage", souligne Joël Trouillet, secrétaire général de l'association dentaire française.

Les dentistes sont également inquiets par le projet de permettre au patient de choisir son prothésiste. Cela induirait "une dilution des responsabilités" entre le dentiste et le prothésiste, explique Mme Mojaïsky.

"Nous ne sommes pas des revendeurs, nous élaborons le plan de traitement, la préparation des dents, la prise d'empreinte, le suivi et la gestion des problèmes éventuels", renchérit M. Trouillet.

Des discussions sont en cours avec le gouvernement sur ces sujets.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Plus de transparence ne fera pas baisser les prix, selon les dentistes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]