Signature d'un accord entre la Sécu et pharmaciens sur leur rémunération

Signature d'un accord entre la Sécu et pharmaciens sur leur rémunération©Philippe Huguen

publié le 21 mai 2014 à 19h05

Des boîtes de médicaments dans la pharmacie de l'hôpital de Lens, le 20 septembre 2013

Le premier syndicat de pharmaciens et l'assurance maladie ont indiqué avoir signé mercredi un accord créant une rémunération à la boîte délivrée, ce qui rend leurs revenus moins dépendants des prix des médicaments.

Un des avenants à la convention nationale des pharmaciens d'officine, signé par la fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF, majoritaire chez les pharmaciens d'officine), crée une rémunération à l'acte appelé "honoraire de dispensation".

A compter du 1er janvier 2015, les pharmaciens toucheront 80 centimes hors taxe par boîte de médicament vendue, puis 1 euro à partir du 1er janvier 2016. Actuellement, ils perçoivent 53 centimes par boîte.

En échange, la marge des pharmaciens sur chaque médicament vendu --calculée selon un pourcentage lié au prix du fabricant -- est ajustée à la baisse.

Outre la reconnaissance de la profession, cet honoraire permet "d'avoir une stabilité de rémunération de l'officine dans une période où les baisses des prix sont considérables", s'est félicité Philippe Gaertner, président de la FSPF. Ainsi, près de la moitié de la rémunération des pharmaciens proviendra de cet accord conventionnel et l'autre moitié des marges, selon lui.

Actuellement, la rémunération des pharmaciens est fortement liée aux prix et aux volumes des médicaments vendus. La baisse des prix programmée par l'Etat ces dernières années dans les budgets de la Sécu successifs a amputé la marge des officines.

Le coût de cet honoraire pour l'Assurance maladie sera d'environ 2 milliards en 2015, puis 2,5 en 2016 puisque 2,5 milliards de boîtes de médicaments sont vendues chaque année, a calculé M. Gaertner.

Autre nouveauté: 50 centimes seront versés aux pharmacies dès 2015 dès lors qu'elles délivreront une ordonnance de cinq médicaments ou plus. En échange, le pharmacien pourra, si le malade le désire, inscrire la posologie sur les boîtes de médicaments pour éviter des mauvais usages. Environ 85 millions d'ordonnances de ce type sont délivrées chaque année.

Dans un autre avenant, les pharmaciens se sont également engagés à atteindre un taux de substitution des génériques (remplacement d'un médicament original par son générique) de 85%.

Enfin, les missions d'accompagnement des pharmaciens, comme le suivi du traitement des patients asthmatiques, sont confortées et précisées dans un autre avenant. Le pharmacien touchera 40 euros par entretien.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Signature d'un accord entre la Sécu et pharmaciens sur leur rémunération
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]