Touraine appelle les médecins à "dépasser les divergences"

Touraine appelle les médecins à ©Thomas Samson

publié le 19 septembre 2014 à 22h09

La ministre de la Santé Marisol Touraine à l'Assemblée nationale le 17 septembre 2014

La ministre de la Santé Marisol Touraine a tenté vendredi depuis Lille d'apaiser les inquiétudes des médecins libéraux avant le budget de la Sécu et la future loi santé, les appelant à "dépasser les divergences".

"Les temps sont exigeants sur le point financier", "je négocie pied à pied avec Bercy", a assuré Marisol Touraine.

"Mais malgré tout, la réalité est là. Si nous voulons que ces économies ne soient pas trop écrasantes, elles doivent s'appuyer sur une restructuration" du système de soin, a-t-elle déclaré en ouverture de la XXe l'université d'été de la CSMF, premier syndicat de médecins libéraux.

En préambule, Jean-Paul Ortiz, président de la puissante CSMF, a invité Mme Touraine à "peser" sur les arbitrages prochains du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) afin que "les comptables de Bercy n'aient pas le dernier mot".

"Madame la ministre, ne laissez pas étouffer la médecine libérale par le noeud de l'austérité et prendre nos honoraires en otage", a-t-il dit.

Dans le cadre des économies voulues par le gouvernement, l'assurance maladie doit en fournir 10 milliards d'ici 2017.

Les médecins "sont inquiets, très inquiets, et la tension est en train de monter", a également déclaré M. Ortiz.

Le projet de loi santé, qui doit être présenté dans les prochaines semaines, "cristallise les inquiétudes" sur la place de la médecine libérale. "Je ne comprends pas les inquiétudes qui sont les vôtres" alors même que la médecine libérale est "l'épine dorsale" du projet de loi, axé sur une médecine de proximité et de coordination, a assuré la ministre

Alors que les syndicats de médecins, CSMF en tête, accusent Mme Touraine de vouloir centrer le système de soins autour de l'hôpital, elle leur a lancé vendredi: "Vous me trouverez avec vous pour dire que l'hôpital doit s'ouvrir sur le monde extérieur".

En outre, la ministre a voulu rassurer les médecins qui craignent que la future loi ne batte en brèche leur liberté d'installation.

"Qu'on ne me dise pas que j'étatise la médecine libérale quand la médecine libérale reste libre de participer ou non" au service territorial de santé au public qu'instaurera la future loi, a-t-elle rétorqué fermement.

Les agences régionales de santé "sont là pour s'assurer de la mise en place de ce service territorial mais ce sont les acteurs de terrain qui définiront le contenu de cette organisation. (...) Je ne suis pas favorable à la coercition, je n'ai jamais défendu la coercition. (...) J'ai toujours défendu la liberté d'installation et c'est la même logique que je vais appliquer", a-t-elle ajouté.

"Si nous voulons ne pas nous retrouver face à une pression très forte, nous devons ensemble aller de l'avant", il faut "dépasser les divergences".

Sur la généralisation du tiers payant, qui doit figurer dans la loi santé, véritable point de crispation pour la CSMF, la ministre a assuré que le dispositif serait "simple et sécurisé", malgré "le défi technique".

Le tiers payant permettrait aux patients de ne plus avancer d'argent chez les médecins.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Touraine appelle les médecins à "dépasser les divergences"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]