Bilan urodynamique
santé au quotidien

Bilan urodynamique

Urticaire
santé au quotidien

Urticaire

Psoriasis
santé au quotidien

Psoriasis

Prostatite
santé au quotidien

Prostatite

Convulsions chez l'enfant
santé au quotidien

Convulsions chez l'enfant

Ponction lombaire
santé au quotidien

Ponction lombaire

Tétanos
santé au quotidien

Tétanos

Nez bouché
santé au quotidien

Nez bouché

Syndrome du bébé secoué
santé au quotidien

Syndrome du bébé secoué

Coupures et plaies
santé au quotidien

Coupures et plaies

Allergie médicamenteuse
santé au quotidien

Allergie médicamenteuse

Ronflement
santé au quotidien

Ronflement

Aérophagie

Aérophagie

Naturellement présents dans notre système digestif, les gaz peuvent parfois être perçus par un sujet comme étant en quantité anormale dans l'estomac. On parle alors d'aérophagie.

Mécanisme d'apparition :
L'aérophagie est due à la déglutition d'air dans le tube digestif.
À chaque fois que nous déglutissons, nous avalons 2 à 3 ml d'air. Ce phénomène se produit 1 000 à 2 000 fois par jour. Ainsi 2 à 4 litres d'air sont ingérés chaque jour.
Une partie de cet air est expulsée par la bouche à l'occasion d'éructations ou renvois (rots).
Mais la plus grande partie de l'air prendra le chemin du tube digestif. Une partie de celui-ci sera diffusée dans le sang et l'autre partie (200 à 500 ml) participera à la digestion de la flore microbienne intestinale ou sera expulsée par l'anus (par flatulences).
A cet air s'ajoutent les gaz provenant de la fermentation des aliments non absorbés par l'intestin grêle et arrivant dans le côlon pour être expulsés.

Facteurs déclenchants :
La présence d'air dans le tube digestif est sans gravité.
Un trop-plein d'air dans l'estomac est le plus souvent causé par un excès de déglutition. Il peut être dû à l'anxiété, à une salivation inappropriée (problème de dentier, chewing-gums), à un repas pris trop rapidement ou encore à une consommation excessive de boissons gazeuses.

Symptômes :
Le patient ressent un inconfort ou une somnolence après les repas, parfois de la tachycardie. Il peut être pris d'éructations.

Traitement :
Le traitement repose essentiellement sur des mesures diététiques.
Pour réduire la production de gaz, il convient d'éviter les boissons gazeuses et les aliments riches en fibres non digestibles: crudités, certains fruits frais ou secs (pruneau) et légumes (pruneau, courges, haricots secs...), ou encore le son de blé.
Des traitements médicamenteux à base de charbon ou d'argiles peuvent compléter ce régime, mais leur efficacité est limitée.
Dans tous les cas un médecin doit s'assurer que l'aérophagie n'est pas le signe d'une maladie plus grave : ulcère gastrique ou duodénal, gastrite, ou œsophagite ou affection de la vésicule biliaire ou du pancréas.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...