Teigne
santé au quotidien

Teigne

Cécité
santé au quotidien

Cécité

Ph-métrie
santé au quotidien

Ph-métrie

Coloscopie
santé au quotidien

Coloscopie

Insomnie
santé au quotidien

Insomnie

Extinction de voix
santé au quotidien

Extinction de voix

Coqueluche
santé au quotidien

Coqueluche

Douleur dentaire
santé au quotidien

Douleur dentaire

Allergie à l'aspirine

Allergie à l'aspirine

Les réactions allergiques à l'aspirine ou acide acétylsalicylique sont relativement fréquentes et toucheraient notamment près de 10% des personnes asthmatiques.

Mécanismes :
L'aspirine relève de la catégorie des allergènes médicamenteux. Une fois dans l'organisme, les médicaments se délitent en molécules appelées métabolites, dont certaines sont susceptibles de déclencher une réaction de type allergique. Dans la grande majorité des cas, la réaction survient dans les 4 heures suivant la prise d'aspirine et touche le nez, les poumons, la peau, et plus rarement les yeux.

Symptômes :
On distingue différents symptômes qui peuvent ou non être concomitants:
- Symptômes cutanés: urticaire
- Symptômes respiratoires: rhinite parfois associée à une conjonctivite allergique, asthme
- Symptômes cardiovasculaires : pouls faible, vertiges...
Dans les cas les plus graves, l'allergie peut provoquer un œdème de Quincke. Ce gonflement rapide de la peau et des muqueuses peut toucher le pharynx et le larynx et bloquer les voies respiratoires. L'allergie peut également provoquer un choc anaphylactique. Cette chute brutale de tension peut entraîner une perte de conscience, un trouble du rythme cardiaque, et même un arrêt cardiaque. En cas de réaction anaphylactique, d'œdème de Quincke, ou d'autres symptômes prononcés, il convient d'appeler immédiatement le centre 15.

Populations à risque :
Les allergies à l'aspirine avec des symptômes respiratoires sont le plus souvent rencontrées chez les sujets asthmatiques et dans une moindre mesure chez les sujets atopiques (à la peau très sensible). Les allergies avec des symptômes cutanés apparaissent fréquemment chez les patients souffrant d'urticaire idiopathique chronique. L'allergie à l'aspirine est fréquemment associée à une intolérance à d'autres AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens).

En cas de suspicion d'une allergie à l'aspirine, il est nécessaire de consulter son médecin traitant.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Allergie à l'aspirine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]