Toux
santé au quotidien

Toux

IRM
santé au quotidien

IRM

Scanner thoracique
santé au quotidien

Scanner thoracique

Syndrome du canal carpien
santé au quotidien

Syndrome du canal carpien

Vaccin contre la grippe
santé au quotidien

Vaccin contre la grippe

Démangeaisons
santé au quotidien

Démangeaisons

Dorsalgies
santé au quotidien

Dorsalgies

Dengue
santé au quotidien

Dengue

Douleur du poignet
santé au quotidien

Douleur du poignet

Entorse de la cheville
santé au quotidien

Entorse de la cheville

Auto-mesure tensionnelle
santé au quotidien

Auto-mesure tensionnelle

L'amniocentèse
santé au quotidien

L'amniocentèse

Allergies aux guèpes et abeilles

Allergies aux guèpes et abeilles

Ensemble des accidents allergiques survenant après la piqûre d'un insectes appartenant à la famille des hyménoptères.Les principales menaces en France métropolitaine sont les vespidés (guêpes et frelons) et les apidés (abeilles et bourdon). 1% de la population serait allergique au venin d'hyménoptères.

Mécanismes :
Les accidents allergiques sont liés à une hypersensibilité déclenchées par une première piqûres d'hyménoptère qui entraîne la production d'anticorps nommés immunoglobulines spécifiques de type E.
Lors d'une seconde piqûre, le venin qui joue le rôle d'allergène va réagir avec ces anticorps, provoquant la libération de médiateurs chimiques, les histamines, responsables des nombreuses manifestations cliniques.

Les symptômes :
Les accidents allergiques immédiats interviennent dans les 30 minutes et sont d'intensité variée allant de la réaction locale « étendue » au choc anaphylactique. Une urticaire généralisé, un œdème de la face, des difficultés respiratoires, un malaise, ou un choc anaphylactique (chute brutale de tension pouvant aller jusqu'à l'arrêt cardiaque) sont le signe d'une allergie grave. Ces urgences vitales nécessitent l'appel immédiat des secours. Des réactions dite retardées ou semi-retardées peuvent apparaître dans les deux semaines qui suivent la piqûre : urticaire, douleurs articulaires, ou symptômes neurologiques.

Diagnostic :
Il repose sur des tests cutanés aux différents venins réalisés en principe 4 à 6 semaines après l'accident. Lorsque les tests s'avèrent positifs, ils sont suivis d'un dosage des anticorps allergiques dans le sang. L'allergie est spécifique d'un venin et le patient allergique au venin de guêpe ne sera en générale pas allergique au venin d'abeille. Il peut cependant exister des allergies croisées entre deux venins.

Traitement :
En cas de réaction locale une pommade à base de corticoïdes peut être appliqué, accompagnée si la lésion est prurigineuse d'antihistaminiques oraux. Le traitement du choc anaphylactique est une urgence absolue qui impose l'injection immédiate d'adrénaline et l'appel du SAMU. Le patient qui se sait allergique doit donc toujours avoir sur lui un stylo d'adrénaline autopiqueur type Anapen. Dans de rares cas de conjonctivite virale, une atteinte de la cornée peut engendrer des cicatrices qui, mal placées, peuvent altérer la vision.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...