Claquage
santé au quotidien

Claquage

Varicelle
santé au quotidien

Varicelle

Entorse de la cheville
santé au quotidien

Entorse de la cheville

Rhume
santé au quotidien

Rhume

Vaccin contre le HIB
santé au quotidien

Vaccin contre le HIB

Les lombalgies
santé au quotidien

Les lombalgies

Teigne
santé au quotidien

Teigne

Douleur du pied
santé au quotidien

Douleur du pied

Oreillons
santé au quotidien

Oreillons

Vaccin contre le tétanos
santé au quotidien

Vaccin contre le tétanos

Bilan urodynamique

Bilan urodynamique

Cet examen a pour objectif l'évaluation des fonctions rénales, et plus particulièrement la capacité d'évacuation des urines par la vessie.

Technique :

Le bilan urodynamique comporte une série d'examens dont le but est de mesurer différentes valeurs physiques (volume, pression, débits) permettant d'estimer la qualité du remplissage et de vidange de la vessie.

La première étape du bilan urodynamique consiste à uriner dans un appareil qui mesure la force du jet urinaire.

Puis le patient est allongé sur le dos afin de procéder à un sondage vésical.

L'introduction de la sonde, enduite d'un gel anesthésique est désagréable mais pas douloureuse. Celle-ci permet de remplir la vessie d'eau. Elle est également munie de capteurs afin d'effectuer différentes mesures une fois la vessie remplie.

Enfin l'examen repose sur des questions relatives aux sensations du patient durant l'examen (envie ou non d'uriner selon les situations).

Indications :

Chez la femme, l'indication principale d'un bilan urodynamique est l'incontinence urinaire.

Celle-ci peut avoir différentes causes parfois concomitantes :

- instabilité vésicale ;

- insuffisance musculaire du sphincter ;

- inadaptation à l'effort.

L'instabilité vésicale est diagnostiquée par cystomanométrie. Cet examen permet de détecter de pics de pression involontaires qui peuvent s'illustrer par des fuites d'urines.

L'insuffisance musculaire sphinctérienne se caractérise quant à elle par une pression urétrale maximale faible qui témoigne d'un verrouillage défaillant du sphincter urétral.

Enfin l'incontinence à l'effort se manifeste par une élévation de la pression vésicale supérieure à celle de la pression urétrale lors d'efforts (toux, port de charge, course à pied) témoignant également d'un mauvais verrouillage du sphincter mais spécifique cette fois à l'effort.

Un bilan urodynamique pourra également être prescrit face à des difficultés à uriner (dysurie), ou certains troubles neurologiques (maladie de Parkinson...).

Chez l'homme, l'indication, plus rare, d'un bilan urodynamique est principalement la difficulté à uriner. La cause la plus fréquente de dysurie est l'adénome de la prostate (tumeur généralement bénigne dans la prostate).

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...