Otite externe
santé au quotidien

Otite externe

Occlusions
santé au quotidien

Occlusions

Hypertension artérielle
santé au quotidien

Hypertension artérielle

Hypermétropie
santé au quotidien

Hypermétropie

Vertiges
santé au quotidien

Vertiges

Tétanos
santé au quotidien

Tétanos

Oedème
santé au quotidien

Oedème

Hernie hiatale
santé au quotidien

Hernie hiatale

Biopsie de la prostate
santé au quotidien

Biopsie de la prostate

Coliques du nourrisson

Coliques du nourrisson

Ces épisodes de pleurs d'au moins trois heures par jour, plus de trois jours par semaine, pendant plus de trois semaines, concernent15 à 30% des nourrissons de moins de trois mois Cette définition précise recouvre une réalité plus variée car il est difficile de faire une distinction nette entre des pleurs « normaux » et des pleurs excessifs.

Signes caractéristiques :
Le nourrisson a le visage rougi, les poings crispés, les cuisses repliées sur le ventre qui est ballonné. Ces pleurs apparaissent le plus souvent en fin de journée et se prolongent dans la soirée. En dehors de ces épisodes de colique, les nourrissons atteints de colique se portent bien et leur comportement est normal. Ils se nourrissent et grandissent normalement. Mais si l'enfant a d'autres signes, comme une température supérieure à 38°, des vomissements, un comportement anormal, une perte prolongée d'appétit, il faut consulter un médecin en urgence.

Mécanisme :
Le mécanisme exact reste encore mal expliqué et leur cause semble multifactorielle. Plusieurs hypothèses sont avancées :
- Une origine comportementale : tempérament difficile du bébé, anxiété des parents ...
- Une cause organique : anomalies de la fonction intestinale, modifications de la flore intestinale. De récentes études ont mis en évidence des différences dans la composition de la flore intestinale de nourrissons présentant ou non des coliques. La flore des enfants souffrant de coliques est moins riche en lactobacilles.
- Lorsque l'enfant est nourri au sein, les coliques peuvent être liées à une conduite inadaptée de l'allaitement. Au cours de la tétée, le lait maternel devient de plus en plus gras. Or ce sont les graisses facilitent la digestion du nourrisson. Lorsque les tétées sont trop courtes le risque de coliques est donc plus important.

Traitement :
Aucun médicament n'a véritablement fait la preuve de son efficacité et les changements de lait sont le plus souvent inutiles. Cependant certains gestes peuvent soulager l'enfant, tels que le bercement, la promenade ou les massages du ventre. Les coliques régressent dans la majorité des cas spontanément à la fin du premier trimestre de vie.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Coliques du nourrisson
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]