Abcès dentaire
santé au quotidien

Abcès dentaire

Coqueluche
santé au quotidien

Coqueluche

Biopsie testiculaire
santé au quotidien

Biopsie testiculaire

Hoquet
santé au quotidien

Hoquet

Hernie inguinale
santé au quotidien

Hernie inguinale

Artériographie
santé au quotidien

Artériographie

Douleur de l'épaule
santé au quotidien

Douleur de l'épaule

Otite externe
santé au quotidien

Otite externe

Conjonctivite
santé au quotidien

Conjonctivite

Rhume
santé au quotidien

Rhume

Holter rythmique
santé au quotidien

Holter rythmique

Convulsions chez l'enfant

Convulsions chez l'enfant

Ces crises de contractions musculaires liées à l'excitation d'un groupe plus ou moins important de neurones sont plus fréquentes qu'on ne le croit chez l'enfant.

Fréquence et causes :
Environ 5% d'entre eux présentent au moins une crise avant l'âge de cinq ans.
Dans la majorité des cas, entre 6 mois et 3 ans, les convulsions sont liées à une fièvre et ne se répètent que dans un environ un tiers des cas.
Plus rarement, la crise convulsive est la première manifestation d'une épilepsie.

Symptômes :
L'enfant présente une pâleur du visage, une contraction des muscles, et ses yeux se révulsent.
Les secousses musculaires, souvent brèves, n'excèdent généralement pas 5 minutes. Elles peuvent concerner les quatre membres et le visage ou être plus localisées.
Elles touchent alors un seul membre ou se limitent à des mouvements anormaux des yeux. Après la crise, l'enfant est généralement exténué et s'endort.

Prise en charge et précautions :
Les crises de convulsion sont impressionnantes et angoissantes pour les proches. Il est alors essentiel que ces derniers gardent leur calme afin d'adopter les bons gestes pour éviter que l'enfant se blesse.
Ainsi il est inutile d'essayer d'empêcher les mouvements qui sont involontaires ou de tenter de maintenir la langue de l'enfant car il est impossible qu'une enfant « avale sa langue ». Il faut en revanche éloigner les objets dangereux de l'enfant.
Une fois la crise passée, l'enfant doit rester au calme allongé en position latérale afin qu'il ne soit pas gêné pour respirer.
Si la crise dure plus de cinq minutes, il faut appeler le centre 15.
Une convulsion fébrile impose toujours de consulter le médecin afin de rechercher la cause de la fièvre qui est le plus souvent une infection virale, ou plus rarement une méningite. Une nouvelle crise pourra être soignée par du Valium à administrer par voie rectale.
Les crises épileptiques beaucoup plus rares, ont la particularité de se répéter à intervalles réguliers, en dehors de tout épisode de fièvre. Elles nécessitent une consultation spécialisée chez un neurologue.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...