Infarctus du myocarde
santé au quotidien

Infarctus du myocarde

Hystéro-salpingographie
santé au quotidien

Hystéro-salpingographie

Tendinites
santé au quotidien

Tendinites

Oeil rouge
santé au quotidien

Oeil rouge

Hernie hiatale
santé au quotidien

Hernie hiatale

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Douleur oculaire
santé au quotidien

Douleur oculaire

Vertiges
santé au quotidien

Vertiges

Pneumonie
santé au quotidien

Pneumonie

Potentiels évoqués
santé au quotidien

Potentiels évoqués

Vaccin contre la typhoïde
santé au quotidien

Vaccin contre la typhoïde

Coronarographie

Coronarographie

La coronarographie permet d'étudier les coronaires, artères nourricières du cœur.

Indications :

La coronarographie ou coroscanner est l'examen de référence pour le diagnostic des pathologies des artères coronaires. Elle permet de mettre en évidence le nombre, la localisation et la sévérité des sténoses coronaires. Ces rétrécissements anormaux des artères sont dus à des dépôts de plaques d'athérome. L'examen permet également d'orienter leur traitement.

Au cours d'une coronarographie, quand une lésion artérielle est détectée, le cardiologue introduit dans l'artère un cathéter muni d'un ballonnet. Une fois celui-ci arrivé au niveau du rétrécissement de l'artère, le ballonnet se gonfle afin d'écraser les plaques d'athérome. Le chirurgien peut également utiliser une sorte de foreuse, le rotablator, pour « percer » les plaques d'athérome et progresser dans les artères. Pour éviter que la lésion ne se forme à nouveau, il peut installer dans l'artère un stent, un ressort qui maintient la lumière de l'artère ouverte.

Cet examen peut également être réalisé en urgence en cas de suspicion d'infarctus du myocarde.

Technique :

Elle consiste à injecter dans les artères coronaires un produit de contraste afin de les opacifier pour en étudier le cheminement.

L'exploration s'effectue à partir d'une artère périphérique : l'artère fémorale dont le trajet suit les membres inférieurs et l'aine ou l'artère radiale qui passe au niveau de l'avant-bras.

Après l'injection du liquide de contraste, le cardiologue introduit au niveau de la cuisse ou du poignet du patient un cathéter qui permet le passage des sondes (ballonnet ou rotablator) nécessaires pour réaliser la coronarographie. La durée de l'examen est, en général, de quelques dizaines de minutes durant lesquelles l'électrocardiogramme et la pression artérielle sont surveillés en permanence.

Complications :

Il s'agit d'un geste invasif qui entraîne un risque de complication de 1 à 3%.

Ces complications peuvent être d'ordre vasculaire, principalement des hématomes, de faux anévrismes ou des fistules artério-veineuses. Il peut également s'agir de malaises vagaux, de fibrillation cardiaque ou encore de complications infectieuses.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle