Démangeaisons
santé au quotidien

Démangeaisons

Dyslexie
santé au quotidien

Dyslexie

Abcès dentaire
santé au quotidien

Abcès dentaire

Sinusite
santé au quotidien

Sinusite

Apnées du sommeil
santé au quotidien

Apnées du sommeil

Douleur du genou
santé au quotidien

Douleur du genou

Angine
santé au quotidien

Angine

Crampes et myalgies

Crampes et myalgies

Les douleurs musculaires (ou myalgies) et les crampes sont des motifs de consultation fréquents, leurs étiologies sont nombreuses et le plus souvent bénignes.

Mécanisme

Le muscle est un tissu caractérisé par sa capacité à se contracter généralement en réponse à un stimulus du système nerveux, permettant ainsi de produire les mouvements du corps. Il peut être le coupable ou la victime de maladie qui donnent des crampes et ou de myalgies.

Ce que je ressens

Il existe plusieurs types de myalgies :

- Les crampes se définissent par une douleur s'accompagnant de contracture musculaire pouvant survenir à l'effort ou au repos. Le muscle est douloureux à la palpation. Les crampes surviennent le plus souvent au mollet mais peuvent être de sièges atypiques comme les muscles proximaux ou abdominaux.

- Les myalgies spontanées se caractérisent par une sensation douloureuse ressentie au niveau d'un muscle (le plus souvent les muscles proximaux) en dehors de tout effort. Elles peuvent être migratrices et réveiller le patient la nuit.

- Le syndrome d'intolérance à l'exercice correspond à des myalgies déclenchées uniquement pendant un effort.

Le patient peut présenter des signes associés que le clinicien devra s'efforcer de rechercher comme une myoglobinurie d'effort (coloration rouge des urines survenant après un exercice), des rétractions musculaires ou une hypertrophie des mollets, une atteinte cardio-respiratoire, une myatonie (lenteur à la décontraction musculaire, parfois augmentée par le froid) ou encore un syndrome dépressif.

Examens et traitement

Il existe de très nombreux examens complémentaires disponibles pour faire le bilan des myalgies.

Certains sont indispensables: bilan biologique (syndrome inflammatoire, dysthyroidie, dosage des enzymes musculaires, électromyogramme.)

D'autres sont à adapter à chaque situation clinique: imagerie musculaire (échographie, IRM), épreuve d'effort (avec dosages sanguins de paramètres biologiques musculaires), spectro-résonance magnétique nucléaire d'effort du phosphore 31 (étude du métabolisme musculaire) ou encore bilan génétique.

La biopsie musculaire peut être réalisée chez certains patients selon les résultats du bilan précédent. Le traitement symptomatique repose sur le repos, l'application de froid ou de chaleur, la prise d'antalgiques ou de myorelaxants et enfin de la kinésithérapie (massage).

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...