Hypertension artérielle
santé au quotidien

Hypertension artérielle

Démangeaisons
santé au quotidien

Démangeaisons

Biopsie musculaire
santé au quotidien

Biopsie musculaire

Biopsie de la prostate
santé au quotidien

Biopsie de la prostate

Electroencéphalographie
santé au quotidien

Electroencéphalographie

Entorse du genou
santé au quotidien

Entorse du genou

Bourdonnements d'oreille
santé au quotidien

Bourdonnements d'oreille

Otite moyenne aigue
santé au quotidien

Otite moyenne aigue

Méningite infectieuse
santé au quotidien

Méningite infectieuse

Vaccin contre la rubéole
santé au quotidien

Vaccin contre la rubéole

Douleur de l'épaule
santé au quotidien

Douleur de l'épaule

Crise de foie

Crise de foie

Ce motif fréquent de consultation n'est pas une pathologie à proprement parlé mais tient à la fois de l'indigestion et de la migraine et survient généralement suite à un repas trop copieux ou arrosé.

Définition :
La crise foie n'est pas une atteinte hépatique, mais regroupe deux types d'atteinte différentes :
- L'indigestion : une sensation de malaise général accompagnée de signes digestifs qui résultent d'un repas trop copieux et trop arrosé.
- La céphalée. L'origine supposée de ces maux de tête est vasomotrice, c'est-à-dire contrôlée par les artères.

Il convient de distinguer la crise de foie de :
- l'intoxication alimentaire qui est due à une infection bactérienne, virale, ou parasitaire.
- des calculs vésiculaires qui s'échappent de la vésicule par le cholédoque.

Symptômes :
Ces manifestations sont reconnaissables par leur contexte d'apparition, notamment à la suite d'un repas trop copieux, trop gras, ou trop alcoolisé. L'association d'un mélanges d'alcool et d'un manque d'apport en eau accentue les risques.

La plainte concerne en premier lieu le mal de tête qui peut être global ou ne toucher qu'une partie du crâne. La douleur est souvent pulsatile, calée sur les battements cardiaques.Ces maux de tête peuvent s'accompagner d'une photophobie qui se traduit par la recherche de l'obscurité.
Des signes digestifs co-existent généralement. Il s'agit de vomissements alimentaires puis bilieux qui entrecoupent une nausée quasiment permanente. Ils accentuent la céphalée au moment où ils surviennent.
La bouche est pâteuse avec une langue qui semble augmenter de volume et une sensation de soif.
La douleur ressentie dans la région du foie n'est pas due au foie mais à la vésicule biliaire qui, en raison de la surcharge alimentaire, se dilate de façon brutale pour fournir à l'intestin les sels biliaires nécessaires à la digestion.

Traitement :
La prise en charge repose sur la diète, le temps que les symptômes disparaissent. Il est conseillé de boire de l'eau afin de soigner la déshydratation.
Des médicaments permettent d'intervenir sur la sécrétion biliaire et de « favoriser la digestion ».
La prise en charge de la céphalée repose sur un traitement antalgique classique associé si nécessaire à un traitement spécifique pour la migraine.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
17 commentaires - Crise de foie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]