Vaccin contre la varicelle
santé au quotidien

Vaccin contre la varicelle

Bronchiolite chez l'enfant
santé au quotidien

Bronchiolite chez l'enfant

Artériographie
santé au quotidien

Artériographie

Douleur pelviennes
santé au quotidien

Douleur pelviennes

Saignement digestif haut
santé au quotidien

Saignement digestif haut

Hypermétropie
santé au quotidien

Hypermétropie

Otite externe
santé au quotidien

Otite externe

Douleur de l'épaule
santé au quotidien

Douleur de l'épaule

Embolie pulmonaire
santé au quotidien

Embolie pulmonaire

Frottis
santé au quotidien

Frottis

Douleur dans la poitrine

Douleur dans la poitrine

Une dizaine de pathologies peuvent être à l'origine des douleurs thoraciques qui doivent être souvent considérées comme des urgences.

Quelle orientation selon la gravité ?

Parmi les personnes se plaignant de douleurs thoraciques aiguës, il est important de distinguer rapidement :

- Celles qui nécessitent une hospitalisation sans perte de temps dans un service de soins intensifs ou de réanimation en raison de la gravité de leur maladie et du risque de mort subite : infarctus du myocarde, embolie pulmonaire, ...

- Celles qui doivent aussi conduire à une hospitalisation sans que le pronostic vital soit mis en cause dans l'immédiat : angine de poitrine sévère mais stable, péricardite simple, défaillance cardiaque, pneumopathie sévère, pleurésie...

- Celles dont l'hospitalisation n'est pas nécessaire puisque la douleur peut être prise en charge à l'occasion d'une simple consultation associée éventuellement à un bilan secondaire plus complet : douleurs pariétales, spasme œsophagien...

Quels reflexes avoir en cas d'urgence ?

• En cas de douleur de poitrine s'accompagnant de signes préoccupants, il faut rapidement appeler les centres de secours (SAMU, centre 15) et décrire le plus succinctement mais également le plus précisément la situation.

• Devant toute perte de conscience avec arrêt respiratoire et abolition du pouls, on doit immédiatement débuter les manœuvres de massage cardiaque ou utiliser un défibrillateur quand il est à disposition en attendant les secours pour donner une chance au patient de survivre. Le bouche-à-bouche n'est plus réalisé que dans des cas exceptionnels.

Lors de doute diagnostic, il convient d'être hospitalisé pendant 24 à 48 heures pour ne pas passer à côté d'une cause grave de douleur de poitrine qui pourrait entraîner une issue fatale ultérieurement.

La douleur thoracique en barre doit évoquer une origine coronarienne surtout si elle est spontanée, forte et dure plus de 10 minutes.

L'infarctus ne doit pas attendre. Ses complications précoces sont souvent les plus sérieuses et aggravent le pronostic. L'infarctus est une course contre la montre.

• Chez tout patient opéré, il faut prendre en considération tout malaise, gêne respiratoire, douleur thoracique, angoisse importante et penser à l'embolie pulmonaire.

La pression artérielle doit être maintenue dans les limites de la normale chez les patients à risque, grâce à un suivi régulier et sans faille du traitement prescrit afin d'éviter les complications qui peuvent survenir plus tôt chez ce genre de sujet.Si chez l'adulte et l'enfant, la douleur est facilement identifiée, pour les plus jeunes, le diagnostic est parfois difficile.Le bébé peut pleurer fort, être inconsolable, plaintif, il peut vomir, souffrir de diarrhées ou perdre l'appétit.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Douleur dans la poitrine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]