Dengue
santé au quotidien

Dengue

Dents cassées
santé au quotidien

Dents cassées

Echographie mammaire
santé au quotidien

Echographie mammaire

Acné
santé au quotidien

Acné

Angiome
santé au quotidien

Angiome

Ph-métrie
santé au quotidien

Ph-métrie

Infarctus du myocarde
santé au quotidien

Infarctus du myocarde

Dépistage du sida
santé au quotidien

Dépistage du sida

Sciatique
santé au quotidien

Sciatique

Bourdonnements d'oreille
santé au quotidien

Bourdonnements d'oreille

Prévention des caries
santé au quotidien

Prévention des caries

Embolie pulmonaire

Embolie pulmonaire

Cette obstruction de l'artère pulmonaire par un caillot circulant est une urgence dont le diagnostic est hélas souvent tardif du fait de l'absence de signes spécifiques.

Mécanisme d'apparition :
La survenue d'une embolie pulmonaire, habituellement soudaine, est dans la majorité des cas secondaire à une thrombose veineuse profonde, c'est-à-dire à la formation d'un caillot sanguin dans une veine, au niveau des membres inférieurs.
Sa migration vers l'artère pulmonaire se fait d'autant plus facilement que le caillot s'est formé récemment et est donc plus mobilisable.
La formation d'un caillot au sein d'une veine des membres inférieurs est facilitée par certaines circonstances :
- des anomalies de la coagulation.
- l'alitement prolongé après une intervention chirurgicale ou un accouchement compliqué.
- les examens invasifs réalisés via une veine.
L'obésité, le tabac, la prise de contraceptifs, ou encore l'immobilisation lors de voyages prolongés sont également des facteurs de risque de thrombose.

Plus rarement, la survenue d'une embolie pulmonaire peut être consécutive à une thrombose intracardiaque. Celle-ci survient souvent à la suite d'un infarctus du myocarde ou d'un trouble du rythme.

Symptômes :
L'essoufflement et la douleur thoracique en sont les deux principaux signes. Les manifestations sont donc peu significatives, mais le blocage de l'artère par un caillot entraîne des anomalies de l'oxygénation du sang dont les répercussions sur le cœur et les poumons peuvent entraîner la mort.

L'embolie arrivant souvent à bas bruit, c'est davantage le contexte dans lequel elle se produit qui signe sa présence. Il peut ainsi s'agir d'une intervention chirurgicale récente, d'une immobilisation prolongée, ou encore d'un cancer.

Cette pathologie grave est relativement fréquente. C'est pourquoi toute anomalie respiratoire survenant de façon brutale doit évoquer ce diagnostic.

Traitement :
Le traitement anticoagulant est le traitement de référence. Il est tout d'abord prescrit sous forme d'injections sous-cutanées afin de traiter l'urgence, puis par anticoagulants oraux au long court afin d'éviter la récidive. Le port d'une contention élastique au niveau des membres inférieurs est également indiqué.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Embolie pulmonaire
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]