Cataracte
santé au quotidien

Cataracte

Verrues
santé au quotidien

Verrues

Uroscanner
santé au quotidien

Uroscanner

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Appendicite
santé au quotidien

Appendicite

Ph-métrie
santé au quotidien

Ph-métrie

Scanner thoracique
santé au quotidien

Scanner thoracique

Démangeaisons de l'enfant
santé au quotidien

Démangeaisons de l'enfant

Crampes et myalgies
santé au quotidien

Crampes et myalgies

Brûlure urinaire
santé au quotidien

Brûlure urinaire

Goutte

Goutte

Cette maladie métabolique résulte d'un excès d'acide urique dans le sang pouvant provoquer de vives douleurs inflammatoires touchant les articulations et en particulier le gros orteil. Elle touche très majoritairement les hommes (90% des cas) après 50 ans.

Mécanisme :
L'acide urique est un produit de dégradation des purines, constituants essentiels des cellules. Elles sont produites par le renouvellement cellulaire ou apportées par l'alimentation.
L'acide urique en excès peut précipiter et se concentrer dans les articulations (orteils, chevilles, genoux, poignets ou doigts) provoquant des douleurs inflammatoires vives et invalidantes.

Symptômes :
Le début de la crise est brutal, souvent nocturne. La douleur est très vive, semblable à un broiement ou une brûlure.
Elle touche de préférence le gros orteil (65% des cas) qui est très enflammé, rouge, chaud, gonflé et extrêmement sensible au toucher.
D'autres articulations peuvent être touchées, en particulier dans les membres inférieurs.
Des nodules blanchâtres peuvent rester visibles sous la peau après la crise.

Facteurs déclenchants :
L'alimentation joue un rôle clef.
Certains aliments, riches en purine, sont fortement déconseillés : abats, gibier, charcuterie, crustacés, poissons gras (sardines, saumon, thon, harengs, anchois...), certains légumes (épinards, oseille, choux, rhubarbe, champignons...).
L'alcool et l'activité physique trop intense sont également déconseillés.

Traitement :
La mise au repos et le glaçage de l'articulation permettent de soulager la douleur et de diminuer l'inflammation.
Les médicaments à base de colchicine sont la base du traitement. Les anti-inflammatoires en sont une alternative.
La réduction des aliments à l'origine de la production d'acide urique est nécessaire.
Il est conseillé de boire beaucoup d'eau afin d'augmenter la diurèse et de faciliter ainsi l'élimination de l'acide urique.
Un traitement par un hypo-uricémiant, afin de réguler le taux d'acide urique dans le sang, comme l'allopurinol, est également nécessaire.
Il ne doit pas être interrompu brusquement ce qui risquerait d'entraîner une crise.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...