Grippe
santé au quotidien

Grippe

Urticaire
santé au quotidien

Urticaire

Angine
santé au quotidien

Angine

Hernie inguinale
santé au quotidien

Hernie inguinale

Coliques néphrétiques
santé au quotidien

Coliques néphrétiques

L'échographie
santé au quotidien

L'échographie

Cataracte
santé au quotidien

Cataracte

Otite externe
santé au quotidien

Otite externe

Coloscopie
santé au quotidien

Coloscopie

Elongation
santé au quotidien

Elongation

Diabète de type 2
santé au quotidien

Diabète de type 2

Myopie
santé au quotidien

Myopie

Hoquet

Hoquet

Le hoquet est une contraction incontrôlable et brusque des muscles respiratoires. Généralement bénin, il doit être pris au sérieux quand il persiste. Il faut alors en rechercher la cause.

Définition:
Cette contraction du diaphragme et des autres muscles respiratoires secoue le thorax et entraîne un bruit aigu qui provient de la glotte et des cordes vocales.

On distingue trois types de hoquets :
- isolé : cette contraction unique et involontaire est fréquente et anodine au point d'être considérée comme physiologique.
- aigu : ces secousses répétitives durant moins de 48 heures, sont sans danger
- chronique : un hoquet de plus de 48 heures, outre son aspect invalidant, peut être le signe d'une pathologie sous-jacente.

Mécanisme d'apparition:
Les origines du hoquet peuvent être localisées au niveau de la glotte, mais aussi au niveau digestif, thoracique ou même cérébrale.

- Les causes digestives peuvent être une irritation locale de l'œsophage aussi appelée œsophagite par reflux. Celle-ci est provoquée par une affection bénigne (hernie hiatale) ou maligne (tumeur) de l'estomac.
- Des pathologies de la cavité abdominale, comme un abcès situé sous le diaphragme peuvent agir sur le muscle et provoquer un hoquet.
Des infections de la plèvre, la membrane qui entoure le poumon (pleurésie), du poumon lui-même (pneumopathies), ou encore du péricarde qui entoure le cœur (péricardite) peuvent également provoquer un hoquet.

Complications :
Bénigne dans l'enfance, la varicelle est beaucoup plus rare, mais plus grave chez l'adulte. Elle entraîne alors un risque important de complications au premier rang desquelles la pneumonie varicelleuse qui dans les cas les plus sévères peut provoquer une détresse respiratoire.

Traitement :
Pour contrôler les hoquets simples, des manœuvres simples peuvent être tentées, comme retenir sa respiration ou boire la tête en arrière afin d'agir sur le diaphragme.
Le traitement du hoquet chronique est dans la mesure possible celui de sa cause.
Lorsque la cause n'est pas déterminée le traitement repose sur des neuroleptiques à action centrale (halopéridol, chlorpromazine), qui agissent au niveau cérébral. Ils doivent cependant être prescrits avec prudence et sous contrôle médical.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...