Allergie à l'aspirine
santé au quotidien

Allergie à l'aspirine

Prostatite
santé au quotidien

Prostatite

Angine
santé au quotidien

Angine

Migraine
santé au quotidien

Migraine

Constipation
santé au quotidien

Constipation

Vaccin contre le tétanos
santé au quotidien

Vaccin contre le tétanos

Vaccin contre le HIB
santé au quotidien

Vaccin contre le HIB

Ph-métrie
santé au quotidien

Ph-métrie

Saignement digestif haut
santé au quotidien

Saignement digestif haut

Douleur du pied
santé au quotidien

Douleur du pied

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde

Cette destruction du muscle cardiaque demeure, avec l'accident vasculaire cérébrale, la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. En France, on compte chaque année 120 000 victimes d'infarctus du myocarde dont 10 % décèdent dans les heures qui suivent l'accident.

Mécanisme d'apparition :
L'infarctus du myocarde est la conséquence d'une obstruction d'une ou plusieurs des trois artères coronaires. Ces vaisseaux cheminent à la surface du cœur pour assurer l'oxygénation et l'apport des substances nutritives au muscle cardiaque.
L'obstruction brutale et prolongée d'une de ces artères prive de sang un territoire musculaire. On parle alors d'ischémie.
L'obstruction des artères coronaires est causée par l'athérosclérose , des plaques de cholestérol et de calcium qui vont progressivement réduire le calibre interne de l'artère. Le débit sanguin diminue ce qui peut s'accompagner d'une douleur que l'on appelle couramment l'angine de poitrine. A terme ces plaques peuvent se fragiliser et se rompre. Elles partent alors dans la circulation sanguine et provoquent la formation de caillots qui bouchent l'artère.

Symptômes :
Au bout d'environ 30 minutes l'ischémie provoque une destruction irréversible des cellules musculaires. Cette nécrose s'étend durant les 6 heures qui suivent à l'ensemble du territoire dépendant de l'artère coronaire.
Le signe classique de l'infarctus du myocarde est une douleur thoracique prolongée, située à l'arrière du sternum. Elle peut irradier dans le bras gauche, le poignet, et les mâchoires. Elle est intense, oppressante ou compressive et peut être accompagnée de nausées, de sueurs, et de malaises.

Traitement :
La survie d'une victime peut se jouer en quelques heures et plus le flux sanguin coronaire est restauré rapidement, plus les conséquences de l'infarctus du myocarde sont limités.
Deux méthodes permettent de désobstruer l'artère. L'une consiste à faire parvenir au contact du caillot un produit capable de le détruire (médicament thrombolytique).
L'autre méthode est mécanique et consiste à placer un ballonnet à l'intérieur de l'artère afin de rouvrir celle-ci. Un ressort ou stent est ensuite placé afin de conserver l'ouverture de la lumière du vaisseau.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...