Gingivites
santé au quotidien

Gingivites

Verrues
santé au quotidien

Verrues

Dyslexie
santé au quotidien

Dyslexie

Constipation
santé au quotidien

Constipation

Asthme de l'enfant
santé au quotidien

Asthme de l'enfant

Strabisme
santé au quotidien

Strabisme

Pneumonie
santé au quotidien

Pneumonie

Echo-Doppler
santé au quotidien

Echo-Doppler

Allergie à l'aspirine
santé au quotidien

Allergie à l'aspirine

Insomnie
santé au quotidien

Insomnie

Tendinites
santé au quotidien

Tendinites

Oeil rouge
santé au quotidien

Oeil rouge

Méningite infectieuse

Méningite infectieuse

Cette atteinte des méninges qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière peut être de gravité variable selon l'agent infectieux mis en cause, pouvant aller de l'infection bénigne jusqu'au décès du patient.

Agent pathogène :
La méningite peut être causée par une bactérie, un virus, ou plus rarement par un champignon.
Les méningites virales sont les plus fréquentes et représentent 70 à 80% des méningites. Elles sont généralement sans gravité et guérissent sans séquelle.
Les méningites bactériennes représentent 20 à 25% des atteintes et sont plus dangereuses, causant le décès du patient dans 10 à 20 % des cas. Elles sont principalement le fait de deux types de bactéries. Les infections à méningocoque qui touchent essentiellement les enfants et les adolescents et les infections à pneumocoque qui touchent surtout les jeunes enfants et les personnes âgées.

Mode de contamination
Les méningites bactériennes se transmettent d'homme à homme, par contact direct ou par l'intermédiaire de la salive (toux, postillon).
La transmission des méningites virales se fait aussi d'homme à homme, à partir des virus excrétés dans les selles des malades.
Enfin l'inoculation des méningites fongiques se fait essentiellement par l'inhalation des spores de champignon répandues dans le milieu extérieur.

Symptômes
La méningite se traduit par une forte fièvre, une raideur de la nuque, des maux de tête intenses, des vomissements en jet, des troubles de la conscience et parfois une gêne à la lumière (photophobie). Dans les méningites virales, ces signes sont moins accentués.
En cas de méningites à méningocoques, l'apparition d'un purpura (taches rouges sur le corps) est un signe de gravité.

Traitement:
L'hospitalisation s'impose dès qu'il existe un doute de méningite car le traitement des méningites bactériennes est une urgence vitale. Il repose sur les antibiotiques.
En cas de méningite virale, un traitement symptomatique accompagné de repos est suffisant.
Les méningites causées par un champignon sont traitées par des médicaments antifongiques.
Il existe enfin des vaccins contre la bactérie Hæmophilus influenzæ et certains types de méningocoques et de pneumocoques, intégrés dans le calendrier vaccinal.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Méningite infectieuse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]