IRM en rhumatologie
santé au quotidien

IRM en rhumatologie

Douleur pelviennes
santé au quotidien

Douleur pelviennes

Hémiplégie
santé au quotidien

Hémiplégie

Douleur du coude
santé au quotidien

Douleur du coude

Oeil rouge
santé au quotidien

Oeil rouge

Tuberculose
santé au quotidien

Tuberculose

Maux de tête
santé au quotidien

Maux de tête

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Chikungunya
santé au quotidien

Chikungunya

Goutte
santé au quotidien

Goutte

Embolie pulmonaire
santé au quotidien

Embolie pulmonaire

Echographie pelvienne
santé au quotidien

Echographie pelvienne

Mononucléose infectieuse

Mononucléose infectieuse

Cette infection virale habituellement bénigne surnommée « maladie du baiser » se transmet par la salive et touche principalement les adolescents et les jeunes adultes.

Mode de contamination:
L'agent infectieux responsable de la mononucléose est le virus d'Epstein-Barr ou EBV.
L'infection par l'Epstein-Barr est extrêmement fréquente et se transmet par contact direct avec la salive.
Environ 90 % de la population mondiale a été en contact avec le virus, souvent dès le plus jeune âge, et en grande majorité de manière asymptomatique lorsque l'infection survient dans l'enfance. Après l'infection, le virus EBV demeure de façon latente dans l'organisme, pour toute la vie mais sans récidive.

Symptômes :
Les symptômes apparaissent après une longue période d'incubation qui peut durer sept à huit semaines.
La fièvre et la fatigue sont les principales manifestations de la mononucléose. La fatigue, très importante, dure deux semaines ou plus, obligeant le patient à rester alité.
D'autres symptômes peuvent apparaître chez l'adolescent et l'adulte tels qu'une angine ou un gonflement des ganglions situés à l'arrière du cou. La fièvre est en général forte (39 à 40°c) et persiste plus d'une semaine.
Une perte d'appétit, des nausées, des maux de tête, une toux, des courbatures ou encore une jaunisse peuvent apparaître, illustrant la variété des symptômes secondaires.
Les complications de cette maladie bénigne sont rares mais elles peuvent être graves et provoquer une atteinte cardiaque, des complications neurologiques ou respiratoires.

Traitement:
La mononucléose infectieuse régresse la plupart du temps sans traitement au bout d'environ trois semaines. Le traitement médicamenteux des symptômes et notamment de la fièvre et des douleurs d'angine soulageront sensiblement le malade. En l'absence d'évolution favorable, un traitement par corticoïdes peut être mis en place.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...