Ganglions
santé au quotidien

Ganglions

Brûlure urinaire
santé au quotidien

Brûlure urinaire

Coup de chaleur
santé au quotidien

Coup de chaleur

Psoriasis
santé au quotidien

Psoriasis

Prévention des caries
santé au quotidien

Prévention des caries

Appendicite
santé au quotidien

Appendicite

Infection des amygdales
santé au quotidien

Infection des amygdales

Scintigraphie cardiaque
santé au quotidien

Scintigraphie cardiaque

Tuberculose
santé au quotidien

Tuberculose

Uretrocystographie
santé au quotidien

Uretrocystographie

Verrues
santé au quotidien

Verrues

Fièvre chez l'enfant
santé au quotidien

Fièvre chez l'enfant

Palpitations

Palpitations

Les palpitations sont des sensations subjectives de battements cardiaques qui peuvent être liées à de très nombreuses causes.

De quoi s'agit-il ?

Habituellement bénignes et plus ou moins désagréables, les palpitations traduisent des sensations subjectives des battements cardiaques et peuvent aussi révéler une maladie.

La plupart des maladies cardiaques peuvent en être responsables, mais des affections non cardiaques sont aussi à leur origine.

Elles ne doivent pas être négligées et nécessitent d'en parler avec son médecin.

Dans tous les cas, dès que la sensation est perçue, il apparaît une certaine anxiété, plus ou moins importante, mais qui favorise toujours la perception des palpitations.

Cette relation avec le psychisme explique que les palpitations peuvent n'être qu'épisodiques et parfois disparaître complètement alors que la maladie qui en est la cause persiste.

Quels signes d'alarme ?

Les palpitations ne doivent pas être prises à la légère si elles s'accompagnent d'autres signes. Certains éléments accompagnant les palpitations doivent donc donner l'alerte :

- Début et fin brutaux de l'épisode ;

- Durée prolongée des palpitations ;

- Battements ressentis ou mieux appréciés par la prise du pouls complètement irréguliers ;

- Fréquence cardiaque élevée à plus de 130 battements par minute ;

- Survenue de l'épisodes de palpitations pendant un effort...

L'existence concomitante d'une fièvre, d'un essoufflement rapide à l'effort, de douleurs thoraciques (surtout si elles sont « étendues » et se produisent à l'effort) sont aussi des signes qui peuvent être associés à des formes plus graves.

En présence de tels signes, il est fortement conseillé de prendre rapidement un avis médical.

Il se présente comme un nodule rouge, souple et indolore en l'absence d'infection surajoutée.

Comment vivre avec ?

Avoir des palpitations conduit souvent à adopter un mode de vivre plus calme . Des mesures simples permettent souvent de réduire ou de supprimer la gêne liée aux palpitations. Elles peuvent être conseillées par un médecin.

Il faut ensuite éviter, diminuer ou supprimer les facteurs favorisants :

- Mener une vie calme et diminuer les stress ;

- Améliorer son sommeil en se couchant à heure régulière ;

- Se reposer ;

- Arrêter de fumer ;

- Diminuer sa consommation de café (ou thé) et d'alcool ;

- Eviter les excitants : cola, drogues (même douces) ;

- Proscrire l'utilisation de médicaments non prescrits par le médecin traitant ;

Il faut essayer de rééquilibrer son état général et mener une vie saine ;

- Reprendre progressivement et lentement une activité physique ou sportive ;

- Perdre du poids si nécessaire ;

- Apprendre à respirer ;

- Utiliser des techniques de relaxation : yoga, gym...

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
3 commentaires - Palpitations
  • avatar
    orsene -

    J'ai régulièrement ce genre de sensations, mais plus gênante est l'arythmie. Parfois le rythme cardiaque s'arrête sans signe avant coureur. Il faut dire que j'ai un pouls très bas en dessous de 50. Mon médecin me dit que ce n'est pas grave, mais pour moi c'est la panique. Ça dure plusieurs secondes 10 voire 15, alors je respire à fond plusieurs fois d'affilée et le phénomène s'arrête. La machine repart. Mon médecin me dit que le cœur n'est jamais en arrêt total. Pour les palpitations, c'est exactement pareil, je respire à fond plusieurs fois et elles disparaissent. J'ai ces phénomènes depuis plus de 40 ans, si ça peut rassurer. J'évite tout ce qui peut-être un élément déclencheur en particulier l'alcool et les grandes fatigues physiques.

  • avatar
    crapoto -

    que vient faire la notion de "nodule rouge et indolore en l'absence d'infestion surajoutée" ? Pas de relation avec l'écriture précédant cette..... "bonne nouvelle" qui ne fait que contrarier vos prescriptions pour remédier au stress.

    Merci ! sympa!!

  • avatar
    nanard1 -

    dans le sujet "palpitations" l'une vos remarques me parait pour le moins incongrue. Je vous cite "Il se présente comme un nodule rouge, souple et indolore en l'absence d'infection surajoutée." fin de citation. Drôle mais..........

    avatar
    ralebole -

    y a t il un médecin en ligne ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]