Allergie à l'aspirine
santé au quotidien

Allergie à l'aspirine

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Varices
santé au quotidien

Varices

Douleur du coude
santé au quotidien

Douleur du coude

Intoxication alimentaire
santé au quotidien

Intoxication alimentaire

Fracture du bassin
santé au quotidien

Fracture du bassin

Cystite
santé au quotidien

Cystite

Scintigraphie osseuse
santé au quotidien

Scintigraphie osseuse

Ostéodensitométrie
santé au quotidien

Ostéodensitométrie

Hypermétropie
santé au quotidien

Hypermétropie

Diabète de type 2
santé au quotidien

Diabète de type 2

Perte de connaissance

Perte de connaissance

On parle de perte de connaissance prolongée lorsque sa durée dépasse 3 minutes. Cette situation peut s'accompagner d'une morsure de la langue, d'une perte d'urine ou encore de contractions musculaires anormales.

Mécanisme d'apparition

La perte de connaissance peut survenir dans toutes les positions (debout, couché, assis). Le plus souvent le retour à la conscience est progressif avec passage par un état d'obnubilation.

La syncope est une perte de connaissance brève parfois précédée de malaise et entraînant une chute brutale ou affaissement progressif du corps.

Survenant le plus souvent debout, la syncope est une manifestation isolée, liée à une baisse du débit sanguin cérébral. Elle ne s'accompagne pas d'autres manifestations et la reprise de la conscience est habituellement rapide et sans obnubilation. Comme pour une perte de connaissance, elle impose de rechercher une cause.

La lipothymie est une forme mineure de syncope, sans perte de connaissance et laissant le temps au sujet de s'assoir ou de s'allonger.

La personne ressent des signes annonciateurs (ou prodromes) : malaise, angoisse avec impression d'évanouissement imminent, pâleur, sueurs, brouillard visuel ou bourdonnement d'oreilles.

Diagnostic

En cas de syncope, l'interrogatoire du patient et de son entourage, l'examen clinique et la réalisation d'un électrocardiogramme permettent d'orienter le diagnostic vers une cause bénigne, cardiaque ou neurologique ou encore psychiatrique (attaque de panique), voire métabolique.

La syncope vaso-vagale est la plus fréquente des causes non cardiaques de perte de connaissance. Le plus souvent bénigne et sans conséquence à distance, elle est liée à un déséquilibre entre le système vagal et le système sympathique qui provoque une baisse de la pression artérielle ou une bradycardie.

C'est une perte de connaissance progressive, précédée de sueurs, nausées, bourdonnements d'oreille. Les circonstances de survenue sont évocatrices : miction, défécation ou toux ; douleur vive, émotion intense, vue de sang ; forte chaleur, atmosphère confinée ou au décours d'un bon repas. Immédiatement après la syncope, la récupération est progressive avec parfois vomissements et asthénie prolongée.

En cas de perte de connaissance prolongée, la principale cause recherchée est une crise d'épilepsie généralisée et parfois selon le contexte une intoxication alcoolique aiguë, plus rarement une intoxication au CO, une hypersomnie paroxystique (ou syndrome de Gélineau) ou encore un syndrome d'apnée du sommeil.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...
 
0 commentaire - Perte de connaissance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]