Radiologie
santé au quotidien

Radiologie

Coup de chaleur
santé au quotidien

Coup de chaleur

Piqûre de méduse
santé au quotidien

Piqûre de méduse

Arthrographie
santé au quotidien

Arthrographie

Epreuve d'effort
santé au quotidien

Epreuve d'effort

Biopsie
santé au quotidien

Biopsie

Diabète de type 1
santé au quotidien

Diabète de type 1

Potentiels évoqués
santé au quotidien

Potentiels évoqués

Sciatique
santé au quotidien

Sciatique

Bilan urodynamique
santé au quotidien

Bilan urodynamique

Coliques néphrétiques
santé au quotidien

Coliques néphrétiques

Rage

Rage

La rage qui se transmet à l'homme de manière accidentelle s'avère toujours mortelle quand elle est déclarée. Devenue exceptionnelle en France, elle entraîne plus de 55 000 décès par an dans le monde, principalement en Afrique en Asie.Le virus responsable de la rage est le virus rabique. Il est abrité par des mammifères terrestres ou volants (renard, chien, chat, chauve-souris) et son réservoir est uniquement animal. C'est pourquoi la contamination humaine est qualifiée "d'accidentelle".

Mode de contamination :
La rage se transmet principalement à l'homme via la salive d'un animal infecté par morsure, griffure, ou léchage.
La peau saine est un barrage pour le virus qui ne peut pénétrer l'organisme que par une plaie, même minime. Il passe en revanche par les muqueuses (intérieure des narines, de la bouche, ou du sexe).

Le risque de déclencher la rage suite à ce contact augmente en fonction de la dose de virus inoculée. Il est donc accru en cas de morsures profondes, multiples ou situées au niveau des muqueuses (visage, parties génitales)

Symptômes :
Les premiers signes apparaissent en moyenne au bout de 30 à 45 jours.
Il s'agit de démangeaisons ou des douleurs dans la zone mordue, accompagnées parfois d'une petite fièvre, de maux de tête ou de douleurs musculaires.
Le virus de la rage provoque ensuite une inflammation du système nerveux central. Deux signes sont caractéristiques de la maladie : une peur pathologique de l'air (aérophobie) et, surtout, de l'eau (hydrophobie) qui peut même être responsable de convulsions ou de crises de tétanie. Le patient décède habituellement 4 à 6 jours après l'apparition des signes.

Traitement et prévention :
Après exposition la victime sera vaccinée immédiatement avec un vaccin antirabique. Une fois la rage déclarée, il n'y a en revanche aucun moyen de la guérir.

En France, la rage humaine est devenue exceptionnelle. Une vingtaine de cas seulement ont été répertoriés en 30 ans, tous contractés en voyage.
La rage du renard n'existe plus depuis 2001, éradiquée par une campagne de vaccination dans les années 80. Des cas de chauves-souris enragées sont encore signalés.

Une menace persiste cependant liée à l'imprudence des voyageurs qui rapportent des animaux de pays où la rage sévit encore.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz IMC
quiz
Quiz IMC
Saisissez votre poids et votre taille pour calculer votre Indice de Masse Corporelle
 
0 commentaire - Rage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]