Epilepsie
santé au quotidien

Epilepsie

Impétigo
santé au quotidien

Impétigo

Rage
santé au quotidien

Rage

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Echographie mammaire
santé au quotidien

Echographie mammaire

Gingivites
santé au quotidien

Gingivites

Douleur du coude
santé au quotidien

Douleur du coude

Dyslexie
santé au quotidien

Dyslexie

Dengue
santé au quotidien

Dengue

Cataracte
santé au quotidien

Cataracte

Biopsie
santé au quotidien

Biopsie

Luxation de l'épaule
santé au quotidien

Luxation de l'épaule

Sciatique

Sciatique

Douleur liée à la compression du nerf sciatique qui partant de la colonne vertébrale innerve les membres inférieurs. La sciatique est une affection fréquente après l'âge de 30 ans.

Mécanisme :
Elle est provoquée par la compression d'une racine nerveuse à l'origine du nerf sciatique, le plus gros et le plus long des nerfs de l'organisme. Il débute sur la colonne vertébrale lombaire (entre la douzième cote et la crête iliaque), passe par la fesse, l'arrière de la cuisse et de la jambe, et descend jusqu'au pied.
Chez les sujets jeunes, la sciatique sera liée à une hernie discale tandis que chez les sujets âgées elle sera en rapport avec de l'arthrose.
Elle survient après un surmenage ou un traumatisme de la colonne, parfois chez un sujet sain, mais le plus souvent suite à des douleurs lombaires ou un lumbago.

Symptômes :
La sciatique entraîne une douleur projetée, le plus souvent unilatérale, qui prend son origine dans la colonne vertébrale lombaire et irradie dans la fesse, la cuisse, le genou, le mollet et la jambe.
D'intensité variable, elle est souvent très intense.
Elle est associée à des fourmillements, des troubles de la sensibilité tactile, et parfois même à des troubles moteurs (baisse de la force d'extension ou de flexion du pied).
La douleur est amplifiée lorsque le sujet est debout, fait un effort, tousse. Elle est améliorée par le repos allongé.

Si la douleur est associée à une douleur lombaire, on parle de lombosciatique.

La sciatique est le plus souvent sans gravité et s'améliore avec le repos et le traitement.

Traitement :
Le traitement est d'abord celui de la douleur grâce à des antalgiques et des anti-inflammatoires.
Le repos est conseillé sans que l'alitement soit nécessaire.
Dans les cas les plus sévères on peut avoir recours à une intervention chirurgicale pour libérer la racine et soulager le patient. La chirurgie discale, délicate, est rarement pratiquée et seulement après avis d'un neurochirurgien.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...