Vaccin de l'hépatite A
santé au quotidien

Vaccin de l'hépatite A

Démangeaisons de l'enfant
santé au quotidien

Démangeaisons de l'enfant

Biopsie testiculaire
santé au quotidien

Biopsie testiculaire

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Palpitations
santé au quotidien

Palpitations

Douleur lombaire
santé au quotidien

Douleur lombaire

Douleur du poignet
santé au quotidien

Douleur du poignet

Entorse de la cheville
santé au quotidien

Entorse de la cheville

Infection des amygdales
santé au quotidien

Infection des amygdales

Gingivites
santé au quotidien

Gingivites

Maux de tête
santé au quotidien

Maux de tête

Obésité
santé au quotidien

Obésité

Scintigraphie pulmonaire

Scintigraphie pulmonaire

La scintigraphie pulmonaire est essentiellement indiquée dans le recherche des causes d'un essoufflement anormal.

Technique :

La scintigraphie pulmonaire étudie, grâce à l'injection ou à l'inhalation à l'aide d'aérosols d'un produit composé de particules radioactives, deux mécanismes d'échange gazeux qui prennent place au niveau des alvéoles pulmonaires :

- la perfusion, c'est-à-dire le retour du sang veineux chargé de gaz carbonique via la veine cave et les artères pulmonaires jusqu'aux poumons avant leur évacuation par l'expiration ;

- la ventilation, qui correspond au passage de l'air inspiré et plein d'oxygène dans le sang artériel.

Dans le cas de la scintigraphie de perfusion, les particules radioactives sont injectées dans une veine du coude puis repéré à l'aide d'une caméra scintigraphique.

Elle permet de détecter l'embolie pulmonaire qui traduit un défaut de perfusion causé par l'obstruction d'une artère pulmonaire par un caillot. Lors d'une imagerie scintigraphique, l'embolie s'illustre par l'apparition à la caméra d'une zone pulmonaire que les particules radioactives ne peuvent atteindre.

Indications :

La scintigraphie de ventilation permet de détecter l'obstruction des bronches par une tumeur ou par une inflammation bronchique majeure ou broncho pneumopathie chronique obstructive (BPCO) avec un symptôme d'emphysème, c'est-à-dire la destruction d'une partie des alvéoles pulmonaires qui ne peuvent plus assurer les échanges gazeux.

Elle permet également, quand est envisagé une intervention ayant pour objectif la résection d'une partie du poumon, de savoir si le poumon restant suffira à assurer la respiration.

La scintigraphie de perfusion sert à savoir si l'ensemble des territoires pulmonaires est irrigué par la circulation sanguine. Elle permet de détecter les embolies pulmonaires qui sont des urgences vitales, et qui consiste un risque élevé chez les patients victimes d'une phlébite des jambes.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...
 
0 commentaire - Scintigraphie pulmonaire
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]