Syndrome du canal carpien
santé au quotidien

Syndrome du canal carpien

Biopsie hépatique
santé au quotidien

Biopsie hépatique

Coliques du nourrisson
santé au quotidien

Coliques du nourrisson

Trachéite
santé au quotidien

Trachéite

Douleur à l'estomac
santé au quotidien

Douleur à l'estomac

Cystoscopie
santé au quotidien

Cystoscopie

Brûlure d'estomac
santé au quotidien

Brûlure d'estomac

Biopsie
santé au quotidien

Biopsie

Coloscopie
santé au quotidien

Coloscopie

Allergie médicamenteuse
santé au quotidien

Allergie médicamenteuse

Cystite
santé au quotidien

Cystite

Uretrocystographie

Uretrocystographie

Cette technique d'imagerie par opacification radiologique des voies urinaires basses permet l'étude de la morphologie et du bon fonctionnement de la vessie, de l'urètre et de la jonction urétéro-vésicale.

Technique :

Il s'agit d'un examen radiographique qui nécessite au préalable d'injecter une substance opaque aux rayons X contenant de l'iode actif dans la vessie. Celle-ci peut être injectée dans la vessie à l'aide d'une sonde urinaire. On parle alors de cystographie rétrograde chez la femme ou l'homme. Elle peut plus rarement, chez l'homme, être injectée par ponction sus-pubienne via une aiguille introduite dans la vessie. On parle alors de cystographie sus-pubienne.

Il est souvent associé à un bilan urodynamique qui permet d'apprécier le fonctionnement des muscles du périnée et des sphincters.

Indications :

Avant l'examen, le patient qui doit être bien hydraté boit 4 à 5 verres d'eau. Puis on lui injecte par voie intraveineuse le produit de marquage, généralement par le bras.

Après l'injection, la personne est allongée sur le dos, la caméra balayant la zone pelvienne, ou assise, la caméra balayant le bas du dos, afin d'observer l'activité rénale.

Indications :

L'uretrocystographie permet de déceler la présence d'un reflux vésico-urétéro-rénal, une malformation de la jonction entre l'uretère et la vessie qui peut être à l'origine d'infections rénales à répétition.

Celle-ci peut être congénitale (présente à la naissance) ou acquise suite à une infection ou un traumatisme (par exemple une mauvaise manœuvre de sondage urinaire).

Chez l'adulte, elle est généralement indiquée face à des troubles de la miction, en présence d'un reflux urinaire ou une incontinence. Chez l'enfant et le nourrisson, elle est indiquée devant des infections urinaires à répétition.

Complications :

La coloration des urines due à un petit saignement de la paroi vésicale est banal et sans aucune gravité. Le risque hémorragique est en revanche très faible.

Le risque d'infection urinaire, très rare, peut nécessiter un traitement antibiotique.

Contre-indications :

L'urétérocystographie est contre-indiquée au cours d'une infection urinaire. Un examen d'urine ou ECBU sera réalisé dans les dix jours précédents l'examen afin d'écarter la présence d'une infection.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...