Syncope
santé au quotidien

Syncope

Auto-mesure tensionnelle
santé au quotidien

Auto-mesure tensionnelle

Ph-métrie
santé au quotidien

Ph-métrie

Infection nosocomiale
santé au quotidien

Infection nosocomiale

Radiologie
santé au quotidien

Radiologie

Gastro-entérite
santé au quotidien

Gastro-entérite

Piqûre de méduse
santé au quotidien

Piqûre de méduse

Uroscanner
santé au quotidien

Uroscanner

Arthrographie
santé au quotidien

Arthrographie

Ponction lombaire
santé au quotidien

Ponction lombaire

Vaccin contre la rage

Vaccin contre la rage

La rage qui se transmet à l'homme de manière accidentelle s'avère toujours mortelle quand elle est déclarée. C'est pourquoi une victime potentielle doit être vaccinée en urgence.

La maladie :

Le virus responsable de la rage est le virus rabique.

Après une incubation de 30 à 40 jours, le virus provoque une inflammation du système nerveux central. Le patient décède habituellement 4 à 6 jours après l'apparition des signes.

La rage se transmet principalement à l'homme via la salive d'un animal infecté par morsure, griffure, ou léchage. Le virus rabique est abrité par des mammifères terrestres ou volants (renard, chien, chat, chauve-souris) et son réservoir est uniquement animal. La contamination humaine est donc qualifiée "d'accidentelle".

Le virus ne peut pénétrer l'organisme que par une plaie, même minime. Il passe en revanche par les muqueuses (intérieure des narines, de la bouche, ou du sexe).

Le risque de déclencher la rage suite à ce contact augmente en fonction de la dose de virus inoculée. Il est donc accru en cas de morsures profondes, multiples ou situées au niveau des muqueuses (visage, parties génitales).

En France, la rage humaine est devenue exceptionnelle (une vingtaine de cas en 30 ans) tous contractés en voyage.

Le vaccin :

Le vaccin contre l'hépatite B peut être administré seul ou associé au vaccin contre l'hépatite A.

Chez le nourrisson, il peut être combiné dans un vaccin héxavalent également contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et les infections à Hæmophilus influenzæ de type b (vaccin DTPolio Hib + hépatite B)

Le vaccin est injecté par voie intramusculaire dans la région de l'épaule ou dans la cuisse chez le nourrisson.

Indication de la vaccination :

Après une exposition, la victime doit être vaccinée immédiatement. Une fois la rage déclarée, il n'y a en revanche aucun moyen de la guérir.

La vaccination préventive est recommandée aux personnes qui ont un risque important d'être en contact avec des animaux contaminés :

- vétérinaires, animaliers, gardes-chasse, pompiers, personnel des abattoirs ... ;

- celles qui habitent ou voyagent fréquemment dans des régions où la maladie reste fréquente (Asie, Afrique, Amérique du Sud).

Calendrier vaccinal :

Le vaccin contre la rage est administré par voie intramusculaire dans l'épaule ou dans la cuisse chez le nourrisson.

Pour une vaccination préventive, trois injections sont nécessaires à J0, J7 et J21 ou 28 suivies d'un rappel qui doit être injecté un plus tard. La protection acquise dure cinq ans. Un contrôle sérologique doit être fréquemment effectué afin de vérifier le taux de protection que confère le vaccin.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...