Maux de tête
santé au quotidien

Maux de tête

Claquage
santé au quotidien

Claquage

Rhume
santé au quotidien

Rhume

Déchirure musculaire
santé au quotidien

Déchirure musculaire

Carie dentaire
santé au quotidien

Carie dentaire

L'amniocentèse
santé au quotidien

L'amniocentèse

Syndrome du canal carpien
santé au quotidien

Syndrome du canal carpien

Claudication
santé au quotidien

Claudication

Cors aux pieds
santé au quotidien

Cors aux pieds

Occlusions
santé au quotidien

Occlusions

Diabète de type 1
santé au quotidien

Diabète de type 1

Vaccin contre le HIB

Vaccin contre le HIB

Les infections à Hæmophilus influenzæ de type B (HIB), fréquentes chez les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans, peuvent causer des troubles graves et notamment des méningites. La vaccination est le meilleur moyen de s'en prémunir.

La maladie :

L'infection à Hæmophilus influenzæ est d'origine bactérienne. La bactérie sous sa forme non capsulée provoque des otites et des bronchites aisément prises en charge. Mais sous sa forme capsulée dite de type b, elle peut provoquer des infections graves : méningites purulentes, pneumopathies, arthrites...

Ces infections sont dures à traiter et peuvent entraîner de lourdes séquelles, en particulier les méningites qui entraînent un risque de surdité dans 10 à 15 % des cas ou de retard mental. Elle peut être mortelle dans 1 à 5% des cas.

Le vaccin :

La vaccination, non obligatoire, est fortement recommandée. Les vaccins disponibles sont le plus souvent combinés à d'autres vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, et la coqueluche (vaccin DTPolio Hib) et parfois aussi contre l'hépatite B (vaccin DTPolio Hib + hépatite B).

Ces vaccins sont injectés par voie intramusculaire dans l'épaule ou dans la cuisse chez le nourrisson. L'injection dans la fesse n'est pas recommandée car le tissu graisseux y est épais réduisant l'efficacité du vaccin.

Calendrier vaccinal :

La vaccination des nourrissons contre Hæmophilus influenzæ de type b se fait dès l'âge de 2 mois en trois injections. Elles sont pratiquées à 2, 3 et 4 mois). Un rappel est effectué à 18 mois.

Si la vaccination est pratiquée plus tardivement chez un enfant de 6 à 12 mois, deux injections du vaccin monovalent (c'est-à-dire non associé à d'autres vaccins) suffisent.

Si elle est pratiquée encore plus tardivement à l'âge d'un an et jusqu'à 5 ans, une seule injection est conseillée suivie d'un rappel au bout d'un an est alors nécessaire.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...