Claudication
santé au quotidien

Claudication

Cystite
santé au quotidien

Cystite

Maux de tête
santé au quotidien

Maux de tête

L'amniocentèse
santé au quotidien

L'amniocentèse

Douleur du pied
santé au quotidien

Douleur du pied

Infection des amygdales
santé au quotidien

Infection des amygdales

Infarctus du myocarde
santé au quotidien

Infarctus du myocarde

Scintigraphie cardiaque
santé au quotidien

Scintigraphie cardiaque

Rougeole
santé au quotidien

Rougeole

Vertiges
santé au quotidien

Vertiges

Bronchite aiguë

Bronchite aiguë

Pathologie très fréquente, on estime à 10 millions le nombre annuel de cas de bronchites aiguës en France. Ces inflammations aiguës des bronches et de leurs extrémités, les bronchioles, sont heureusement le plus souvent bénignes chez le sujet sain.

Mécanisme et symptômes :
Les bronchites aigues sont généralement des infections virales. Elles font souvent suite à un rhume, une rhinopharyngite ou encore à une grippe et sont plus fréquentes durant la période hivernale.
L'infection virale va entraîner une inflammation de la muqueuse bronchique et une sécrétion de mucus d'abord clair puis purulent. L'apparition d'un œdème au niveau des bronchioles va empêcher l'évacuation de ces sécrétions.
Ce phénomène s'accompagne d'une toux sèche qui devient par la suite grasse. Elle provoque alors l'expectoration de crachats clairs puis jaunâtres.
Durant cette phase, le patient peut éprouver une gène à la respiration en raison de l'obstruction des bronchioles par les sécrétions de mucus.
Ces symptômes peuvent s'accompagner d'une fièvre, de maux de tête, de douleurs musculaires ou encore d'une sensation de malaise général.
La guérison spontanée et totale advient dans la majorité des cas en 6 à 8 jours, la toux pouvant persister jusqu'à plusieurs semaines.
Cependant, la muqueuse des bronches étant fragilisée par l'atteinte virale, la bronchite peut se compliquer d'une surinfection bactérienne.
Chez les personnes fragiles, comme les asthmatiques ou les personnes atteintes d'emphysème, cette complication est grave.Elle nécessitera, en cas de détresse respiratoire, un traitement en soins intensifs.

Traitement :
Si le traitement repose sur la prescription d'antibiotiques, ces derniers ne sont pas systématiquement nécessaires.
En général, ils ne sont pas nécessaires chez les personnes étant par ailleurs en bonne santé. Ils sont donc réservés aux personnes fragiles ou en cas de suspicion de coqueluche.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz tabac
quiz
Quiz tabac
Combien de temps après vous être réveillé, fumez-vous votre première cigarette ? Trouvez-vous...